février 7, 2023

Libéralisation de l`espace audiovisuel / Sy Savané : “Nous sommes sur la dernière ligne droite”

La Côte d’Ivoire va bientôt épouser l’ère du temps dans le domaine des médias avec la libéralisation de l’espace audiovisuel. Pour que toutes les parties prenantes à cette libéralisation soient au même niveau d’information sur le processus, Ibrahim Sy Savané, Président de la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA), entreprend des rencontres avec les départements ministériels et autres structures connexes. C’est pour cette raison qu’il s’est rendu hier au cabinet du ministre de la Culture et de la Francophonie, au Plateau, pour faire le point avec Maurice Bandaman, titulaire de ce département.

« C’est une visite à la fois fraternelle et de courtoisie. Vous savez que la HACA est une structure transversale qui a en son sein un certain nombre de ministères et nous considérons que la matière sur laquelle nous travaillons ; à savoir l’audiovisuel a pour moteur la Culture. C’est donc normal que je vienne échanger avec le ministre de la Culture pour recueillir ses avis puisque nous sommes sur la dernière ligne droite vers la libéralisation. Ce qui suppose des cahiers de charges, c’est pour cela que je suis venu échanger avec le ministre de la Culture », a-t-il rapporté.

Le ministre Bandaman, qui se réjouissait de cette démarche, n’a pas manqué de dévoiler la disponibilité de son département: « Le ministère de la Culture doit contribuer à enrichir le contenu du programme de ces télévisions. Nous sommes donc sensibles à cette marque de considération. En tout cas nous nous apprêtons à donner du contenu à notre espace culturel». Evoquant le regain d’activités que cette libéralisation va engendrer, le ministre Bandaman a évoqué le cas des écrivains qui vont bientôt produire; l’Office National du Cinéma de Côte d’Ivoire (l’ONACI) fonctionnel à partir de cette année, le cas des artistes bientôt en studio et l’inventaire du patrimoine culturel qu’il faudra présenter aux Ivoiriens et au monde entier.

Au sujet des droits de l’Homme, Maurice Bandaman a rasséréné : « Nous avons également parlé du droit d’auteur des créateurs. Nous prendrons des dispositions afin que les droits des artistes soient payés par les chaînes de télévision qui exploiteront leurs œuvres conformément à la réglementation».

JAD in l’Inter

Tue, 17 Jan 2012 02:51:00 +0100

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy