décembre 8, 2022

Municipales et régionales du 21 avril-Marie Odette Lorougnon: « Le Fpi a gagné ces élections avec plus de 80 % d’abstention »

Les élections que vient d’organiser le pouvoir actuel donnent le Front populaire ivoirien, vainqueur. C’est ce que la 2ème vice-présidente du Fpi chargée de la Mobilisation et de la Vie du parti retient de ces élections locales. Mme Marie Odette Lorougnon a fait cette lecture du récent scrutin, le samedi 27 avril, à l’ex-Qg de campagne de Laurent Gbagbo. C’était lors des échanges avec les structures du Front populaire ivoirien des régions de la Marahoué, du Sud Bandama et du District d’Abidjan. Jetant un regard sur les municipales et régionales sanctionnées par un fort taux d’abstention, elle a conclu que c’est le FPI qui en est le véritable vainqueur.
A l’en croire, Marie Odette Lorougnon, le fort taux d’abstention constaté à ces élections constitue l’électorat favorable à son parti politique. « Le Fpi a gagné ces élections avec plus de 80% d’abstention. Plus de 80% des électeurs qui se sont abstenus se reconnaissent en Laurent Gbagbo. Pour nous, au Fpi, qui avons travaillé pour plus de 30 ans de présence sur le terrain, ceux qui sont au pouvoir sont des incapables », a-t-elle déclaré. Indiquant par ailleurs que le pouvoir actuel a exclu le Fpi parce qu’il est conscient de son assise populaire à travers le pays.
Profitant de cette rencontre, elle a prévenu que le Fpi n’aura pas de sentiment dans le traitement des militants qui n’ont pas respecté le mot d’ordre du boycott. « On ne peut pas se réjouir pendant que les autres souffrent. Gbagbo est humilié, son épouse est détenue seule dans une maison au nord, Affi est en prison et des militants se permettent d’aller à ces élections. On ne peut pas être égoïste. Quand on ne peut pas respecter le mot d’ordre du parti, on démissionne », a fait remarquer l’ex-députée d’Attécoubé. Elle n’a pas manqué de relever que c’est dans les difficultés que le Fpi devient plus fort. « C’est quand c’est difficile que le Fpi avance. Nous sommes plus forts quand c’est dur ».
Avant son intervention, les secrétaires nationaux, les secrétaires généraux de fédération et plusieurs militants ont fait l’état de la vie du Fpi dans les régions citées plus haut. La traque, les intimidations, les assassinats perpétrés par les Frci et dozos contre les militants du Fpi et la destruction du patrimoine dudit parti et de ses cadres ont été portés à la connaissance de la vice-présidente du Fpi.

Benjamin Koré
In Notre Voie

Mon, 29 Apr 2013 21:15:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy