novembre 27, 2022

Nigeria: 15 personnes tuées pendant un office religieux dans le Nord-Est

Quinze personnes ont été tuées pendant un office religieux au cours d’une attaque contre une église dans le nord-est du Nigeria, a annoncé lundi l’Agence nationale des situations d’urgence (NEMA).

L’armée nigériane a cependant démenti cette attaque. "Toutes les enquêtes indiquent que rien de tout ça n’est arrivé", affirme un porte-parole dans un communiqué.

"Selon notre personnel à Chibok, des assaillants ont attaqué une église pendant le service hier (dimanche) et ont tué quinze personnes", a déclaré à l’AFP le coordinateur régional de l’Agence nationale des situations d’urgence (NEMA), Mohammed Kanar..

Cette attaque est survenue le jour même où le président nigérian Goodluck Jonathan s’est demandé, au cours d’une intervention dans une église évangélique d’Abuja, si les attentats islamistes contre des lieux de culte chrétiens dans son pays et d’autres violences dans le monde pouvaient être un signe de "la fin des temps".

Selon M. Kanar, les victimes, qui se trouvaient dans une église évangéliste du village de Kyachi, en périphérie de Chibo, ont été tuées par balles.

Déjà, vendredi, quinze chrétiens avaient été égorgés dans leur sommeil à Musari, également dans le nord-est du pays.

Les villes de Musari et Chibok sont toutes deux situées dans l’Etat de Borno, fief du groupe islamiste armé Boko Haram.

Evoquant les attaques contre les églises au Nigeria, la guerre en Syrie et la crise en Centrafrique, où une rébellion armée a pris le contrôle de la majorité du territoire, le président Jonathan a évoqué l’apocalypse. "Cela pourrait-il être une façon claire de nous signaler que la fin des temps est très proche?", s’est-il interrogé, selon un enregistrement de son intervention que l’AFP s’est procuré.

M. Jonathan s’exprimait dimanche devant des fidèles de la congrégation EYN, très présente dans le nord-est du pays.

Selon le pasteur de l’église dans laquelle s’est exprimé M. Jonathan, cité par des médias locaux, 50 églises de l’EYN ont été brûlées et 109 fidèles ont été tués dans des attaques. Selon le coordinateur de la NEMA, l’église touchée dimanche faisait aussi partie de cette congrégation.

La semaine dernière, des hommes armés avaient attaqué une église dans l’Etat de Yobe (nord-est), tuant six personnes dont le pasteur pendant la messe de Noël, avant de mettre le feu au bâtiment.

Les attaques menées par Boko Haram , et leur répression sanglante par les forces de l’ordre, ont fait environ 3.000 morts dans le pays depuis 2009.

En 2012, la période de Noël a cependant été bien moins meurtrière qu’en 2011, où des dizaines de personnes avaient été tuées.

Pays le plus peuplé d’Afrique, le Nigeria compte 160 millions d’habitants, le Sud étant à majorité chrétienne et le Nord à majorité musulmane.

AFP

Sun, 06 Jan 2013 17:07:00 +0100

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy