décembre 4, 2022

Prisonnier politique à BouaKé – Abéhi lutte contre la mort

Le commandant de la gendarmerie, Jean-Noël Abéhi, a été admis depuis le jeudi 22 mai en soins intensifs au
centre hospitalier universitaire (chu) de Bouaké. L’information que nous avons reçue hier a été confirmée
par une source médicale qui a requis l’anonymat. elle a
précisé, par ailleurs, que le service des soins intensifs
du chu de Bouaké est placé sous une haute surveillance
militaire. sans nous donner des précisions sur le mal
dont souffre le commandant Abéhi, la source médicale affirme que le malade est arrivé dans un état préoccupant. selon des sources carcérales concordantes, Abéhi a subi d’énormes sévices corporels durant sa détention à Abidjan. arrêté au Ghana, le 4 février 2013, puis extradé vers la Côte d’Ivoire, le commandant Abéhi a été gardé dans un endroit secret pendant plus d’un an où il a subi des tortures. C’est dans un état presqu’inconscient qu’il a été transféré au camp pénal de Bouaké au début de ce mois de mai.

Boga sivori
In Notre Voie
bogasivo@yahoo.fr

Mon, 26 May 2014 21:37:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy