février 9, 2023

Rapport des experts de l’Onu sur une déstabilisation de la Côte d’Ivoire : Le Ghana dénonce une mascarade

1. Alassane Ouattara à la tête d’un pays où règne la violence. Le Gouvernement du Ghana a noté avec appréhension un Rapport des médias publié dans le quotidien Ghanéen « Daily Graphie» du jeudi 11 octobre 2012 attribué à Reuters, concernant un prétendu Rapport d’un Groupe d’Experts des Nations Unies sur la Cote d’Ivoire.
2. Le Gouvernement du Ghana désapprouve fermement le contenu de ce prétendu rapport puisqu’il cherche à accorder du crédit aux allégations répétées que le Ghana est utilisé comme base par les réfugiés et exilés Ivoiriens au Ghana pour déstabiliser le Gouvernement Ivoirien.
3. Rappelons que le Groupe d’Experts des Nations Unies a fait la demande et a été autorisé à visiter le Ghana en juillet 2012 et a rencontré les autorités compétentes Ghanéennes pour parler de la mise en œuvre des régimes des sanctions imposés à la Cote d’Ivoire.
4. En accordant cette opportunité et en fournissant toutes les informations demandées par les Experts, le Gouvernement du Ghana a ouvertement démontré sa bonne volonté, sa bonne foi et sa disposition à coopérer pleinement avec les Nations Unies en vue du suivi de la mise en œuvre de ses décisions et résolutions.
5. Le Gouvernement du Ghana est donc surpris de constater que les observations du Groupe sur les questions connexes n’ont pas été partagées avec le Gouvernement avant la publication hâtive du Rapport provisoire.
6. En outre, le Gouvernement du Ghana est informé de source fiable que le Comité des Sanctions du Conseil de Sécurité se réunira pour recevoir le Rapport le vendredi 12 octobre 2012, avant de le transmettre au Conseil de Sécurité. Il est très anormal que le Rapport soit rendu publie avant d’être reçu par le Comité.
7. Le Gouvernement du Ghana, en conséquence, a noté avec consternation la divulgation hâtive du Rapport à Reuters.
8. Le Gouvernement du Ghana a toujours maintenu qu’il ne tolérerait pas que son territoire soit utilisé par les réfugiés, exilés et demandeurs d’asile Ivoiriens résidant au Ghana pour déstabiliser la Cote d’Ivoire.
9. Le Gouvernement du Ghana soutient résolument cette déclaration.

Déclaration du ministère des Affaires étrangères et de l’Intégration régionale.

Le 11 octobre 2012

Source : Notre Voie

Thu, 18 Oct 2012 01:54:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy