décembre 7, 2022

RDC, RCA, Blé Goudé: la procureure de la CPI fait le point

La procureure générale de la Cour pénale internationale (CPI) s’est rendue à Kinshasa, jeudi 13 mars. Fatou Bensouda a fait des déclarations sur quelques dossiers africains suivis de près à La Haye. Ci-dessous, le point sur la position de la Cour concernant les groupes rebelles en République démocratique du Congo (RDC), la situation en Centrafrique et le cas de Charles Blé Goudé en Côte d’Ivoire.

• Sur la RDC

Human Rights Watch (HRW) et 134 organisations de protection des droits de l’homme basées en RDC ont salué la visite de la procureure Bensouda à Kinshasa, jeudi 13 mars 2014. Ces organisations ont invité la CPI à lancer des enquêtes contre des officiels militaires et politiques en RDC, au Rwanda et en Ouganda, pour avoir ouvertement soutenu des groupes armés responsables de graves violations des droits de l’homme au Congo. Mme Bensouda a promis que La Haye conduirait ses travaux d’enquête jusqu’à leur terme et se réservait le droit de « poursuivre d’autres groupes et d’autres personnes ».

« Bien sûr, il y a toutes ces accusations et ces rumeurs contre les groupes rebelles, explique-t-elle. Il y a beaucoup d’accusations contre eux. Mais moi, en tant que procureure, je ne peux pas dire catégoriquement : "Ils ont fait ci, ils ont fait ça." Je ne peux pas faire ça. Je ne peux le faire qu’après avoir conclu mes enquêtes et mes analyses. Actuellement, nous sommes dans une phase de transition ; nous terminons les dossiers en cours, mais nous disons aussi que nous n’allons pas nous arrêter là. Nous allons poursuivre d’autres groupes et d’autres personnes. D’où l’importance de notre visite au Congo pour que la coopération en ce sens se poursuive et que les autorités sachent que nous poursuivons notre travail. Nous n’allons pas nous arrêter et je veux que ce message soit très clair. »

• Sur la RCA

La procureure de la CPI s’est par ailleurs dite très inquiète de la situation en République centrafricaine, même si la décision d’ouvrir des poursuites pour crimes de guerre n’a pas encore été prise, fait-elle savoir :

« La RCA est un Etat membre du CPI et nous sommes tous très inquiets des évènements récents qui se sont déroulés là-bas. En tant que procureure de la CPI, il est de ma responsabilité d’enquêter sur les crimes qui ont pu être commis en Centrafrique. Pour l’instant, nous n’avons pas démarré les enquêtes, mais nous avons commencé à collecter des informations pour analyser la situation avec précaution avant de passer à l’étape suivante, à savoir décider si nous ouvrons une procédure ou non. »

• Sur la Côte d’Ivoire

Enfin, autre dossier évoqué : le sort de Charles Blé Goudé, ex-chef des jeunes patriotes de Côte d’Ivoire. Le 3 mars dernier, la CPI a demandé une nouvelle fois à Abidjan de le transférer à La Haye. Les autorités ivoiriennes avaient demandé un délai de réflexion. Mais ce mardi à Kinshasa, Fatou Bensouda a renouvelé sa demande : livrer Charles Blé Goudé « sans délai » :

Lire la suite

Fri, 14 Mar 2014 16:30:00 +0100

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy