février 4, 2023

Show biz : Retour des artistes exilés A`salfo au pied du mur

Et après, plus rien! Il a fallu attendre plus d`un an encore, pour que cette mission porte des fruits avec le retour au Bercail de Yodé et Siro le jeudi 18 octobre dernier. Une moisson bien maigre puisque les concernés eux-mêmes ont avoué qu`ils n`étaient pas en exil. «Nous n`étions pas en exil. Nous étions en France pour travailler. Nous rentrons pour prendre part à cet élan de paix et de réconciliation, vertus dont a besoin en ce moment notre pays », a lâché l`artiste Siro. Du coup, les regards sont tournés vers les gros bonnets comme Gadji Céli, Serges Kassy, les Galliets, Paul Mady`s, Aïcha Koné et autres encore en exil. Dont certains notamment Gadji Céli exposent encore des préoccupations pour leur retour au pays. Alors que l`on s`attendait à des nouvelles rassurantes quant aux dispositions qu`il entendait prendre en vue de faciliter le retour au pays de ces artistes encore réticents, de la part du facilitateur, Traoré Salif, dit A`salfo, c`est le contraire qui a été servi le jeudi 18 octobre. À l`occasion de l`hommage que le quartier Gbatanikro de Treichville a rendu à ses deux fils rentrés d`exil, A`salfo a tourné en dérision les préoccupations des artistes encore en exil en ces termes: « Il y a des gens qui posent trop de nombreuses conditions pour rentrer au pays. Nous, à notre niveau, avons tout fait pour les rassurer de rentrer mais il y a toujours ces conditions. Il faut qu`ils sachent qu`on est condamnés à vivre ensemble et qu`au nom de la paix et de l`amour, nul n`a le droit d`exiger autant de préalables». Des propos qui ont fâché les proches de l`ex-capitaine des Éléphants dont l`un nous a joint hier au téléphone pour réagir à ces propos du lead vocal des magiciens: « Gadji est conscient qu`il doit rentrer en Côte d`Ivoire. Et il rentrera le moment venu. Mais pour l`instant, il ne peut pas rentrer parce qu`il ne dormira pas dehors. Il viendra au moment opportun. C`est-à- dire quand il aura eu l`argent nécessaire pour réhabiliter sa maison. Et comme pour l`instant il n`a pas encore eu cet argent, il continue de le chercher en France. Si c`est de lui qu`on veut parler, à mots couverts avec des paraboles, c`est indigne de la part de quelqu`un qui est investi d`une mission qu`on peut qualifier de mission d’État». Et celui-ci de renchérir. « En la matière, je pense que Gadji n`a de leçon à recevoir de personne en terme d`amour de la patrie. Qui ne se souvient de ce capitaine des Éléphants de l`aventure de Sénégal 1992 qui a fait la fierté de tous les Ivoiriens avant d’embrasser avec brio une carrière musicale. Si on estime qu`il pose trop de conditions, qu`on l`ignore. Pourquoi, on s’échine tant à vouloir le faire rentrer ?», s`est-il offusqué. Notons qu`après plusieurs dates non tenues, Gadji Céli avait été à Abidjan le 08 novembre prochain par A`salfo. Une information démentie quelques jours plus tard par le conseiller en communication de l`auteur de “Femme de feu“ qui a par ailleurs, marqué la disponibilité de son “boss“ à rentrer au pays tout en souhaitant que cela se passe dans les règles de l`art.

Germain DJA K in L’Inter

Mon, 22 Oct 2012 02:38:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy