novembre 30, 2022

Sortie de crise / Méité Sindou (porte-parole du PM) : ‘’Il n’y a plus aucun obstacle à la tenue de l’élection présidentielle’’

Photo : DR
‘’A ce jour, le Premier ministre voudrait rassurer la communauté nationale et internationale qu’il n’y a plus aucun obstacle technique ni politique sur la tenue des élections en Côte d’Ivoire. Cependant il reste une dernière bataille pour le Premier ministre, celle de conduire la Côte d’Ivoire vers une sortie de crise en douceur par des élections apaisées’’, a fait savoir Méité Sindou en guise de conclusion à son exposé. Le but de cette rencontre consistait à faire la lumière sur la conduite du processus électoral. Cela était nécessaire d’autant plus que des voix et non des moindres s’étaient élevées dans l’entourage du Premier ministre pour s’en prendre. Aussi Méité Sindou était-il accompagné du conseiller spécial Alain Lobognon qui était au centre de la polémique. Dans sa déclaration le porte-parole du Premier ministre a fait le point des tâches déjà exécutées et celles qui sont en cours d’exécution tout en relevant à chaque fois les observations du Premier ministre. Ainsi sur les questions militaires, selon Méité Sindou, le processus est quasiment achevé en ce qui concerne le regroupement et l’encasernement. Sur le démantèlement des milices, le conférencier a avoué que beaucoup reste à faire. A l’en croire sur les 37.450 miliciens existant sur le territoire et profilés par le Pnrrc, 27.000 ont fait l’objet d’une prise en compte selon les critères retenus. Concernant le processus électoral, pour Méité Sindou, la liste électorale se trouve dans sa phase de finalisation de sorte qu’une liste électorale définitive est à portée de main et pourrait être bouclée autour du 10 septembre prochain même s’il reste d’autres étapes comme l’acceptation de la liste par les partis politiques, la prise d’un décret présidentiel et la certification. Dans son argumentaire il est revenu sur le bilan de la vérification de laliste électorale qui a porté sur une population de 846.578 pétitionnaires dont moins de 5 % ont été jugés non conformes. A propos des tâches restant à accomplir, Méité Sindou a dégagé la position du Premier ministre qui compte sur la diligence de la CEI après la publication de son chronogramme. ‘’Le Premier ministre reste attentif à la nécessité pour la Commission Electorale de rendre effective la réalisation des jalons importants de ce chronogramme. Il s’agit, entre autres tâches, de : la gestion des résultats définitifs du contentieux et la finalisation de la liste électorale définitive, la réalisation de la cartographie électorale (11.000 lieux de vote, 23.000 bureaux de vote). La sélection et la formation du personnel électoral (président et assesseurs de bureau de vote, environ 66.000 agents électoraux…)’’, a fait savoir le porte-parole. Le volet financier a fait l’objet d’un éclairage du conférencier du jour. ‘’Sur près de 11 milliards attendus de l’Etat en 2010, la CEI a été approvisionnée autour de 6,100 milliards par le trésor public’’, a précisé le porte-parole du Premier ministre sur les chiffres avancés ces derniers temps dans la presse après la sortie du ministère des Finances. De façon plus explicite, il a fait remarquer que le budget global de sortie de crise s’élevait à 118 milliards. A ce jour sur ce montant, 63 milliards ont été déjà décaissés. Reste donc 54 milliards de FCFA à pourvoir. C’est sur ce montant que le ministre des finances prévoit 40 milliards de FCFA dont 16 milliards sont immédiatement disponibles sur un compte séquestre depuis le 1er septembre 2010. Le budget des élections aux dires de Méité Sindou, est de 11 milliards en 2010. Sur cette enveloppe 6,150 milliards de FCFA ont été décaissés au profit de la CEI jusqu’au 10 août 2010 et le reste, 4,850 milliards de FCFA seront pris en compte par le compte séquestre

Avec le partenariat de l’Intelligent d’Abidjan / Par S. Débailly

Sat, 04 Sep 2010 02:28:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy