janvier 28, 2023

12e congrès du Pdci Pourquoi Bédié a écarté Djadjé Mady

Henri Konan Bédié, le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci-Rda), vient de dévoiler la liste de son «commando», devant préparer le 12e congrès ordinaire de son parti politique. Mais contre toute attente, le Secrétaire général du sphinx de Daoukro, le professeur Alphonse Djédjé Mady ne figure pas sur cette liste de 46 personnes. triées sur le volet dit-on, en considération de leur compétence et qualité de rassembleur dans leur localité respective, cette quarantaine de membres désignés pour organiser la rencontre d’Henri Konan Bédié, est à pied d’oeuvre. A l’insu de Djédjé Mady à qui N’Zuéba a tout arraché. En vérité, l’homme incontestable, pièce maitresse du plus vieux parti politique de Côte d’ivoire, vient de payer cash ses hésitations et sa gestion approximative des activités du Pdci-Rda. Au poste de Secrétariat général du Pdci, après le départ sur fond de crise de laurent Dona- Fologo, Alphonse Djédjé Mady assistera comme on peut le dire, depuis «les vestiaires» le déroulement du congrès de son parti. Tout simplement parce que Bédié estime qu’il n’est plus bon pour le service. A ce titre, son bouillant Sg doit être mis à l’écart est les travaux préparatoires. le sphinx de Daoukro en a décidé ainsi, sans lever un coin de voile sur cette mise sur la touche de son second qui dans les couloirs du siège de leur parti, sise à Cocody, rumine sa colère sans oser l’exprimer de vive voix. A en croire à des sources proches du parti sexagénaire, la mise à l’écart de Djédjé Mady n’est pas fortuite. Elle découle, dit-on, des griefs et non des moindres qui sont reprochés au professeur secrétaire du Pdci-Rda. Au nombre de ces grièfs, nos sources citent en première ligne, des malversations enregistrées lors des précédentes législatives qui ont vu la «victoire» de leur allié, le Rassemblement des républicains( Rdr). En effet, à en croire des proches de Bédié, cadres du Pdci, le Professeur Alphonse Djédjé Mady aurait agi «de manière inélégante dans le traitement des dossiers des potentiels candidats aux législatives de décembre 2011». «Bédié reproche à son Sg d’avoir pris de l’argent à certains candidats du Pdci qui n’ont pas manqué de le dire ouvertement. Une attitude qui n’a pas plu à Bédié», confie un militant du Pdci, sous le couvert de l’anonymat. un reproche qui vient rallonger la liste des griefs. A défaut d’enfoncer Alphonse Djédjé Mady. Car, en sus, il se raconte que le Sg du pdci, aurait nourri l’ambition de se présenter au poste de président de l’Assemblée nationale, s’attaquant ainsi au choix «acquis», de son président Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara. lesquels, d’un accord secret, ont convenu d’«offrir» ce poste (Assemblée nationale) à l’ex secrétaire général de l’ex-rébellion, Soro Kigbafory Guillaume. «Là, encore, Bédié n’a pas apprécié la soif de pouvoir de son Sg qui veut saper son deal avec Ouattara», rappelle notre informateur. En tout état de cause, ce sont autant de griefs que le sphinx de Daoukro reprocherait à son «élève». Et qui ont conduit à la prise de décision suprême : la mise à l’écart de Djédjé Mady dans les préparatifs du 12ème congrès du Pdci. l’on se demande si ce ne sont d’ailleurs pas les prémisses de la mort politique de l’ami d’hier, ou l’amorce d’une guerre ouverte entre Alphonse Djédjé Mady et Henri Konan Bédié.

Toussaint N’Gotta in Le Temps

Thu, 19 Jul 2012 22:05:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy