novembre 30, 2022

9 éléments FRCI arrêtés

Après une descente punitive

Vendredi 6 décembre dernier, aux environs de 20 heures, des éléments des forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) ont effectué une descente punitive dans un kiosque situé dans la commune de Yopougon. Ces éléments ont tout détruit dans ledit kiosque et s’en sont pris violemment à des personnes dont le tort aura été de se retrouver sur les lieux de leur expédition. Un élément des FRCI est allé se restaurer dans ce kiosque et a refusé de régler la note. Il y a eu des échauffourées entre le commerçant, d’autres clients et lui. Ceux-ci lui faisaient remarquer que son attitude relevait d’une certaine délinquance. Attitude pas digne d’un élément des forces républicaines. vigoureusement à pareil agissement et non d’en être l’auteur. L’élément n’apprécie pas ces propos qui, en principe, auraient dû le ramener à la raison. Il choisit d’user de la force. Les différentes parties sont sur le point d’en venir aux mains. En position de faiblesse, le délinquant militaire accourt informer ses compagnons d’arme
basés sur le site de « l’ex-village de la liberté ». Ils se déportent alors au kiosque où l’on a osé encaisser un des leurs qui venait de manger. Pour eux, c’est un crime de lèse-majesté qui ne saurait rester impuni. D’où la descente punitive. Tout est cassé dans le kiosque, des clients qui se sont retrouvés en cet endroit pour se restaurer sont passés à tabac. C’est une véritions. Pour le tribunal militaire, ce sont des faits graves. Et, les auteurs méritent d’être sanctionnés. Une enquête est ouverte à la demande du parquet militaire. Neuf éléments sont arrêtés et détenus à la Brigade Anti Emeute (BAE). Ils comparaîtront devant le tribunal militaire. La Côte d’Ivoire est en train de reconstruire son armée. Elle entend se doter d’une armée en harmonie avec le peuple et renouveler le bail de confiance. Pour une collaboration sincère permettant aux FRCI d’être efficaces. Les brebis galeuses de la trempe des éléments arrêtés sont traquées afin de redorer le blason de l’armée ivoirienne.

STÉPHANE BEYNIOUAH in Le Jour plus

Thu, 10 Jan 2013 00:21:00 +0100

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy