Abandonné par sa fiancée le jour de son mariage : Abass convole avec la fille de la femme qui devait préparer le repas pour les convives

La date du mariage a été fixée au mois d’avril sans problème. Abass, très joyeux, a effectué les dépenses pour sa future épouse, des achats pour ses frères et sœurs. Sa mère a aussi eu des cadeaux. Mais, à l’approche de la date du mariage, Tata a dit qu’elle est malade.

Celle-ci a donc été repoussée d’une semaine mais, avant cette échéance elle avait posé des nouvelles conditions. Elle exigeait des habits, des chaussures et d’autres accessoires. Abass et ses parents se sont débrouillés pour satisfaire la jeune dame.

La nouvelle date a été fixée et Abass était obligé de confectionner d’autres cartes de mariage et de faire venir sa mère de Niono. Certains parents et proches sont venus de Ségou pour le mariage.

Au matin du dimanche 14 avril 2013, alors que tout le monde s’apprêtait à aller à la mairie, Tata a dit niet. Les parents d’Abass, remontés contre les caprices de la jeune dame, ont quitté la famille de la mariée. C’est en ce moment que l’une des femmes venues aider à la cuisson propose à la mère d’Abass quatre de ses filles. Cette solution permit à chacun de souffler. Abass porta son choix sur Niagalé Kourouma, élève d’une classe de 9ème année fondamentale au quartier Mali.
C’est ainsi que le jeune Abass s’est marié. Plusieurs personnes ont offert des cadeaux aux couple. Le mariage a été scellé à la mairie de Djélibougou en présence des parents des deux mariés.

Abass Koureichi s’est dit heureux d’avoir trouvé une femme, mais surtout sa femme. Car Tata n’a été que sa copine, elle était loin d’être sa femme.

Kassim TRAORE in Bamako Hebdo

Mon, 21 Oct 2013 20:09:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy