décembre 2, 2022

Affaire Tagro / Après Affi, Akrou et Blé Goudé : Koulibaly s’attend à un désaveu de Gbagbo

Photo : DR
Les sorties de Jean Baptiste Akrou et de Charles Blé Goudé visent-elles à faire pression sur le chef de l’Etat, sur l’enquête du Procureur Tchimou ou bien expriment-elles les souhaits profonds de Laurent Gbagbo ? Concernant l’éditorial du DG de Fraternité Matin, l’on a vu qu’il n’avait pas été amplifié par les journaux bleus. D’ailleurs, aucun journal soutenant le chef de l’Etat n’a encore tiré à boulets rouges ni sur Mamadou Koulibaly ni sur Tagro. Cela dit, après la panique et le doute du début, le sentiment qui émane des habitués de la résidence de Cocody et du Palais présidentiel au Plateau, laisse entendre que le chef de l’Etat serait bel et bien en phase avec Désiré Tagro et qu’il ne l’a pas du tout lâché. Sans trop croire à cette version des faits, l’entourage de Mamadou Koulibaly n’exclut toutefois pas que dans les jours à venir, Laurent Gbagbo monte enfin lui-même au créneau pour faire ce qu’il n’a jamais osé faire à Guillaume Soro, c’est-à-dire désavouer publiquement le numéro deux du régime pour avoir révélé des secrets d’Etat. Or donc Mamadou Koulibaly a mis et met en danger la République. Pourtant, les proches du chef du parlement notent que Jean Baptiste Akrou n’a pas dit que le Président de l’Assemblée nationale a tort dans le fond. M. Akrou lui reproche plutôt essentiellement d’avoir dit publiquement des choses qui devraient figurer dans ses mémoires. A en croire le DG de Fraternité Matin, l’Etat de droit et la bonne gouvernance pour les contemporains, n’ont pas besoin des vérités de Mamadou Koulibaly. Pour sa part, Charles Blé Goudé avait indiqué, il y a quelques jours, qu’il n’a pas de position, ou plutôt que sa position serait celle du chef de l’Etat. Alors que Laurent Gbagbo n’a pas donné encore une position de façon officielle, hormis le communiqué de saisine du procureur qui ne reproche pas à Mamadou Koulibaly d’avoir révélé des secrets d’Etat, le leader des patriotes qui n’a tout de même pas l’habitude de parler au hasard, et qui n’est pas membre du FPI, a fait connaître son désaccord avec Mamadou Koulibaly. En privé, cette position était plus ou moins connue des initiés. Et il faut saluer le courage qu’a eu Blé Goudé de la faire connaître et d’assumer son point de vue. De cette façon, le débat se poursuivra et il devient de plus en plus difficile de parler de « one man show » quand le Président de l’Assemblée nationale dit ce qu’il pense. Cependant, des proches de Mamadou Koulibaly estiment que Blé Goudé, comme Pascal Affi N’guessan et Akrou, ne dit pas que Koulibaly a tort, ou que Tagro a raison. Tous attaquent le président du parlement sur la forme. « En quoi parler de fraude à l’Ecole de police, ou de l’échec de Ouaga est-il un secret d’Etat faisant l’objet d’une enquête du Procureur de la République ? Est-ce à dire que le chef de l’Etat qui aurait pu enterrer le dossier en disant que la question est relative à la sûreté de l’Etat a fait preuve de légèreté, en demandant une enquête ? Quand le numéro un dit la même chose, on applaudit. Mais quand le numéro deux lui emboîte le pas, on le cloue au pilori », ironise un député qui estime que Mamadou Koulibaly ne réagira pas et ne répondra à personne, parce qu’il estime qu’il a fini son travail. Sa protestation est terminée. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il a rasé sa barbe conservée en signe de protestation, avant sa sortie contre le Ministre de l’Intérieur. La rébellion est terminée, et sa colère est passée. Aussi a-t-il rasé la barbe, alors même qu’il voulait la garder jusqu’à la tenue de l’élection présidentielle. Néanmoins, Jean Baptiste Akrou et Blé Goudé n’étant pas n’importe qui dans la maison Gbagbo, les partisans du Président de l’Assemblée nationale restent vigilants et n’excluent même pas que Gervais Coulibaly, Issa Malick et d’autres leaders de la LMP montent eux aussi au créneau, pour préparer l’opinion à une réhabilitation du ministre de l’Intérieur à l’issue de l’enquête, en tentant de discréditer Mamadou Koulibaly.

Avec le partenariat de l’ Intelligent d”Abidjan / ParCharles Kouassi

Tue, 13 Jul 2010 01:34:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy