décembre 1, 2022

Akoto Yao Félix :‘’Il faut bannir les affiches et les tee-shirts en campagne électorale’’

Akoto Yao Félix, candidat indépendant était hier mercredi avec les habitants de la commune d’Abobo. A 6 heures 30 minutes, le candidat s’est d’abord rendu à la gare des taxis de pk 18 et à la grande gare de cette commune pour livrer son message aux transporteurs et aussi pour s’enquérir de leurs difficultés dans l’exercice de leur fonction. Il s’est rendu par la suite dans les différents marchés pour communiquer avec les commerçants et les associations de femmes. Partout, Akoto Yao Félix a tenu le même discours, qui est celui de ramener la paix en côte d’ivoire. « Je suis venu pour vous apporter la paix que vous avez perdue depuis la mort d’ Houphouët Boigny, il y’a maintenant 17 ans », a-t-il affirmé. La population a aussi exposé ses problèmes au candidat afin qu’il puisse les prendre en compte dans son programme de gouvernement. A la question de savoir pourquoi dans sa campagne il n’a pas de tee-shirts et des affiches, Akoto Yao Félix a avancé cet argument : « nous sommes environ 6 millions d’électeurs et pour gagner, il faut avoir 3 millions de votants. Prenons l’hypothèse qu’un tee shirt coûte 1000 francs, donc pour ces 3 millions, il faut débourser 3 milliards de frs pour satisfaire la population. Alors qu’avec cette somme nous pouvons créer des emplois, construire des routes, des hôpitaux, des universités etc. » il a aussi affirmé ceci « quand je serai élu je signerai un décret pour supprimer la confection des tees shirt et des affiches en période de campagne. » Le candidat indépendant a déclaré qu’après son élection, il se fera appeler ‘‘petit Houphouët’’, ceci pour continuer l’œuvre de paix que le père fondateur a entamé avant sa mort. Il a également demandé le soutien de Bédié, Alassane et Gbagbo afin de le porter à la tête de la Côte d’Ivoire. « Poussez moi pour que je sois président de la république et je vais vous réconcilier. Je suis le seul qui puisse le faire, alors aidez-moi à y arriver. Vous êtes mes grands frères et je vous aime malgré tout.».

Avec l’Intelligent d’Abidjan / Par RK

Thu, 21 Oct 2010 03:27:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy