novembre 27, 2022

Après le report de la marche du RJDP/ KKB : ‘’A vouloir trop faire la passe à Gbagbo, nous courons le risque de tomber dans le feu‘’

Photo : DR
KKB a-t-il du mal à se remettre du report de la marche du 15 mai dernier, projetée par le Rassemblement des jeunes pour la démocratie et pour la paix ? Tout porte à répondre par l’affirmative. Au regard de sa conférence prononcée hier mardi et qui, faut-il le dire, a pris quelques fois l’allure d’un véritable meeting. Après s’être félicité de la ‘’lucidité et de la clairvoyance politique’’ du Président Henri Konan Bédié qui vient, ‘’en leader éclairé du PDCI’’, de démontrer son amour pour la Côte d’Ivoire, Kouadio Konan Bertin a regretté le fait que le Président Laurent Gbagbo ne veuille pas vraiment d’un dialogue constructif pour une sortie de crise pacifique dont les élections libres et transparentes constitueraient le couronnement. « Le dialogue n’est possible que dans le respect mutuel. C’est pourquoi, notre souci est non seulement de rétablir l’équilibre des forces, mais surtout d’obtenir la tenue des élections justes, libres, transparentes et équitables dans un bref délai », s’est-il exprimé. Et d’ajouter : « Il est peut être temps de revoir notre stratégie globale en vue de l’adapter à la logique et à l’esprit de la Refondation. A vouloir trop faire la passe à Gbagbo, nous courons le risque de tomber dans le feu, en voulant échapper à la fumée. Le peuple ne nous pardonnera jamais de nous laisser tremper et tromper par les compromis sans lendemain, dont Gbagbo a seul le secret », a-t-il prévenu. A ceux qui ont reproché au RJDP de préparer une insurrection populaire, KKB a déclaré que « Gbagbo a peur. C’est pourquoi, il voit dans chacune de nos manifestations des complots et des tentatives d’insurrection populaire(…) Nous n’avons jamais appelé à prendre les armes contre Gbagbo et le FPI fasciste. Nous avons appelé le peuple souverain à dire non à la gestion dictatoriale de Gbagbo et de ses phalangistes», a-t-il tranché. Avant de rassurer ses militants et sympathisants que la marche du RJDP a été reportée certes, mais pas annulée. « Tôt ou tard, nous marcherons », a-t-il conclu.

Avec le partenariat de L’Intelligent d’Abidjan / Par David Yala

Wed, 19 May 2010 00:53:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy