novembre 29, 2022

Arrêtés depuis des mois Le frère cadet de Simone Gbagbo et le Cdt en second du nouveau camp d’Akouédo transférés à la Maca

La Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan a ouvert ses portes à de nouveaux pensionnaires.
Les faits remontent au vendredi 4 janvier 2013. Le frère cadet de Simone Ehivet Gbagbo, Ehivet Simon Pierre, a été transféré à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan, alors qu’il était jusqu’ici, aux mains de la Direction de la surveillance du territoire, précise une source bien informée.

Ehivet Simon Pierre avait été arrêté, début novembre 2012, à son domicile de Moossou, des semaines après que la ville de Bonoua a été la cible d’attaques armées.

Ehivet Simon Pierre, laisse croire notre source, est soupçonné d’atteinte à l’autorité de l’Etat. Sa sœur aînée, l’ex-première dame, Simone Ehivet, est, quant à elle, en résidence surveillée à Odienné, depuis environ vingt (20) mois. Elle est visée par de multiples chefs d’inculpation dont ceux d’atteinte à la sûreté de l’Etat, crimes économiques et génocide, tous en rapport avec la crise post-électorale (2010-11).

A la Maca, le frère cadet de Simone Gbagbo, a passé, dimanche, sa troisième nuit. Il est logé au blindé du bâtiment C, apprend-on.

La prison civile de Yopougon a ouvert ses portes à un autre pensionnaire, un militaire, cette fois-ci. Atto Thibaut Judicaël, commandant en second du nouveau camp d’Akouédo, a également été transféré à la Maca, vendredi 4 janvier.

A ce jour, quelque 80 corps habillés se trouveraient à la prison civile. Ils sont le plus souvent poursuivis pour des faits d’atteinte à l’autorité de l’Etat, atteinte à la souveraineté nationale, participation à une bande armée etc.

Kisselminan COULIBALY
INSoir info

Mon, 07 Jan 2013 06:01:00 +0100

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy