décembre 4, 2022

Attente des résultats, regain de violence… : Des leaders LMP et RHDP se prononcent.

Photo : DR
SIKI BLON BLAISE : « La Côte d’Ivoire n’a pas besoin de tension »
«La Côte d’Ivoire n’a pas besoin de tension. Je ne m’inscris pas dans cette violence. Je suis peiné de voir mon pays basculer dans une tel- le violence. Ce n’est pas ça la démocratie. J’ai été moi-même victime de cette violence parce que j’ai été bloqué pendant deux heures de temps dans ma voiture au corridor de Zélé par les Forces Nouvelles, à la sortie de Man. Ce sont tous ces violences qui occasionnent le retard dans la proclamation des résultats. C’est la raison pour laquelle je soutiens l’ins-
tauration du couvre feu sur toute l’étendue du territoire national.»

ALPHONSE DJÉDJÉ MADI : « Il ne faut pas se précipiter pour donner les résultats »
«C’est regrettable et très alarmant que les Ivoi- riens ne peuvent pas exclure la violence dans un processus démocratique avec tous ces morts que nous apprenons çà et là. Nous sommes allés à cette élection pour sortir de la guerre et aller à la paix. Comme les deux candidats nous ont démontré au cours de leur face à face télévisé. S’agissant des résultats, la CEI a trois jours francs pour donner les ré- sultats. Il ne faut pas se précipiter pour donner les résultats. Les résultats qui doivent être proclamés doi- vent être fiables, il faut également que les Ivoiriens soient suffisam- ment patients pour aller à la paix.»

OUATTARA GNONZIÉ, RPP : « La tension constatée, est profondément regret- table »
«La tension constatée, est profondément regrettable. Je pense qu’il y a des hommes po- litiques qui manquent de cohérence et qui pensent que la politique, c’est la guerre. Ce n’est pas la guerre. Il faut être tolérant et fair –play et avoir un comportement qui conso- lide la paix. Concernant la proclamation des résultats, je me réfère à la loi. La Loi dit que la CEI a trois jours francs pour publier les ré- sultats. Je pense que la CEI est en train de s’atteler à donner des résultats crédibles. Et non le contraire qui risque de créer des tensions entre les Ivoiriens.»

ANNE OULOTTO : « Je suis très choqué de la tournure qu’a pris le second tour de la présidentielle » «Je suis très choqué de la tournure qu’a pris le second tour de la présidentielle. Je ne sais pas pourquoi nos frères de LMP ont décidé d’emprunter ce chemin. Beaucoup de citoyens ont été empêché de voter. A l’ouest où j’étais, les populations ont été traumatisées par les cadres du FPI. On s’attaque sans rai- son aux militants, tout cela est anti démocra- tique. Je condamne cela parce que cela ne fait pas honneur à la Côte d’Ivoire. Il faut que chaque état major appelle ses militants à l’apaisement. Au niveau du RHDP, nous avons déjà appelé nos militants au calme. Pour la proclamation des résultats, la CEI n’a pas intérêt à faire tarder les choses. Il faut que les résultats soient vite proclamés dans la me- sure où le FPI est entrain de s’organiser pour ne pas respecter les résultats des urnes. Or tous les observateurs sont satisfaits du scru- tin. Il ne faudrait donc pas trop tarder car ça sera la porte ouverte aux désordres. Et il faut également éviter que la Côte d’Ivoire replonge dans le chaos.»

Avec l’Intelligent d’Abidjan / Par R. Dibi et K. Hyacinthe

Tue, 30 Nov 2010 02:57:00 +0100

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy