novembre 29, 2022

Second tour de l’élection présidentielle / Crédibilité du vote : La COMISCA dénonce des irrégularités à Korhogo, Séguéla et Mankono

Photo : DR
CE SONT AU TOTAL, 21 ONG réunies au sein de la Comisca, qui, redéployées sur le terrain, ont donné lecture de leurs observa- tions. Selon Compaoré Saïdou,
cette élection est loin d’être dé- mocratique. « Je pense que nous avons été très objectif en dé- ployant nos observateurs sur le terrain. Et des constats qui ne sont pas de nature à encourager la dé- mocratie et la bonne gouvernance ont été constaté et je pense qu’il est de notre devoir en tant qu’observateur, de relever ces insuffisances et ces atteintes graves, pour la sérénité de ce scrutin, par- ce que l’expression démocratique n’a pas été la même partout sur l’étendue du territoire», a dénoncé Compaoré Saïdou porte parole de la mission d’observateurs Africains. Et de poursuivre en relevant des cas de violation. « Certains militants et représentants de partis LMP ont été empêchés d’exprimer librement leur vote, des urnes ont été transportées par les hommes en tenues précisément dans la région de Ko- rhogo, Mankono et Séguéla. Nous avons également assisté au moles- tage de certaines personnes dans les bureaux de vote, le secret de vote n’étant pas respecté et des consignes de vote ont été données par certains membres de bureaux de vote. On a aussi enregistré des dégâts corporels et matériels », a-t-il précisé. Tous ces faits, selon la Comisca mettent en cause le processus démocratique. « Au regard de ce qui précède, le processus démocratique tant souhaité est fortement mis en cause. Par conséquent, la Comisca constate que la crédibilité du vote dans ces régions ci-dessus citées, est fortement entachée », a fait savoir Compaoré Saïdou. Et de conclure en appelant la société civile à garder sa neutralité. Au peuple ivoirien, le porte parole de la Comisca a demandé de garder son calme, tout en encourageant le gouvernement, la classe poli- tique, le peuple Ivoirien et tous les acteurs impliqués à poursuivre le dialogue national engagé afin que la Côte d’Ivoire retrouve sa stabilité politique et sociale, gage de l’unité nationale.

Avec l’Intelligent d’Abidjan / Par Aymar Dedi

Tue, 30 Nov 2010 02:35:00 +0100

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy