novembre 28, 2022

Côte d’Ivoire : manifestation contre le limogeage du DG du CHU de Cocody

Plusieurs sources concordantes, ont indiqué à APA que ces manifestations initiées par la mutuelle des agents du CHU ont perturbé dans la matinée le bon fonctionnement de cet établissement sanitaire. Après ce mouvement d’humeur, le calme est revenu au CHU où les agents ont repris le travail.

« La mutuelle a décidé d’aller en Assemblée générale extraordinaire pour prendre des décisions », a ajouté un agent du CHU contacté par APA au téléphone.

Le gouvernement ivoirien a relevé, mercredi, de ses fonctions le Directeur général du Centre hospitalier et universitaire (CHU) de Cocody, en attendant les conclusions de l’enquête judiciaire ouverte après la mort du jeune mannequin, Awa Fadiga.

S’exprimant à la fin d’un Conseil des ministres présidé par le Président Alassane Ouattara, le porte-parole du gouvernement, Bruno Nabagné Koné, a annoncé que des « mesures administratives conservatoires » ont été prises en attendant les « conclusions de l’enquête judiciaire à l’issue desquelles d’autres mesures pourraient être prises ».

Il s’agit, a expliqué M. Koné par ailleurs, ministre de la poste, des technologies de l’information et de la communication « du relèvement du Directeur général du CHU de Cocody (Pr Jean Claude Kouassi), du Chef du service des urgences (Pr Tétchi Yavo) et d’une surveillante d’une unité de soins (Yolande Marie Abo) ».

Awa Fadiga, le jeune mannequin de 23 ans dont le décès dans ce centre hospitalier public abidjanais a suscité « indignation » et « colère » a été inhumée, le lundi 31 mars dernier, après une autopsie requise par le Parquet.

Sa mort, le mardi 25 mars, au service des urgences du CHU de Cocody, suite à une agression d’un conducteur de taxi a provoqué un profond émoi au sein de la population.

En plus de la défaillance du plateau technique sanitaire du CHU de Cocody, le personnel médical a été indexé pour n’avoir pas donné à la défunte les « premiers soins » que nécessitait son état. Un drame qui a enflammé l’ire de ses parents et amis, mettant en cause la négligence du personnel médical.

Les autorités sanitaires du pays avaient soutenu le contraire, soulignant que la victime a reçu les premiers soins à son arrivée au CHU de Cocody dans un état « comateux ».

APA

Fri, 11 Apr 2014 04:19:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy