février 3, 2023

CÔTE D’IVOIRE : UN ÉLÈVE EN CLASSE DE SIXIÈME ENCEINTE TROIS FILLES DE SON LYCÉE

L’exploit du jeune A.B.Y alimente les discussions, transportées de Grand-Lahou à Abidjan, la capitale ivoirienne. Avec un sourire en coin, les uns, principalement les aficionados des maquis et cabarets, le considèrent comme un ‘’homme fort’’, ‘’un vrai gars’’ et un ‘’môgo puissant’’ méritant, selon eux d’être décoré pour service rendu au peuplement de la Côte d’Ivoire.

Rien de plus surprenant si l’on s’en tient uniquement à leurs lieux de prédilection. Les autres, en général, les parents d’élèves-filles s’inquiètent plus que jamais pour leurs enfants pour qui ils partagent les meilleurs projets : projet de progrès, de réussite et non de grossesse.

Avec une telle attitude, A.B.Y est sûr d’être doublement renvoyé. D’abord pour résultat insuffisant et finalement pour détournement de mineures avéré bien que lui-même soit encore mineur. Il risque alors d’être ‘’persona no gratta’’ dans le fichier des élèves autorisés à poursuivre leurs études en Côte d’Ivoire. A son âge, il n’aura pas encore compris que cette virilité d’homme devait plutôt être mise à profit de ses études.

Selon les informations en notre possession sur cette affaire, l’élève A.B.Y, surnommé ‘’Le Boucantier devant l’Eternel’’ avait apparemment les moyens de sa politique. Il disait à qui voulait l’entendre : ‘’j’ai le médicament, médicament de femme’’, entendez par là les espèces sonnantes et trébuchantes mais surtout de sources douteuses.
Lire la suite

Sun, 07 Jun 2015 07:19:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy