novembre 27, 2022

De bonnes nouvelles du Maroc

• La chaine américaine CNN a classé la Capitale marocaine Rabat comme seconde destination touristique mondiale intéressante à visiter en 2013.
Ce choix a été motivé par les atouts historiques, culturels et urbanistiques de cette ville impériale ainsi que les sites magnifiques dont regorgent la ville, telle la prestigieuse Tour Hassan, datant du 12ème siècle, le Mausolée Mohammed V, les Ouddayas, l’ancienne médina, ses grandes avenues et quartiers sublimes qui sont le résultat d’un dialogue fructueux entre le passé arabo-musulman et le modernisme occidental.
De plus, il est indéniable que la capitale du Maroc, qui a vu ses sites inscrits en 2012 par l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO) dans son patrimoine universel de l’humanité, offre tout ce que les touristes pourraient apprécier en termes d’infrastructures de luxe, de cafés chics et restaurants branchés et de prestations de qualité.

• Le magazine «The Banker», une filiale du très sérieux quotidien britannique «Financial Times» a désigné, le 08 janvier 2013, le Ministre marocain, Monsieur Nizar Baraka, Ministre de l’Economie et des Finances, «Meilleur Ministre des Finances au Moyen-Orient et Ministre des Finances de l’année 2012 – Global Award».
Ce choix est la résultante de séries d’entretiens et d’investigations auprès des banques centrales et des experts économiques qui ont impressionné les responsables de la publication spécialisée dans le secteur bancaire et financier.
Leur attention a été retenue par le fait que le Ministère marocain des Finances présente les indicateurs de performance pour une meilleure mise en œuvre des programmes du Gouvernement marocain ainsi que par le vaste champ des réformes économiques lancé au Maroc qui vise à stimuler la croissance des entreprises et l’investissement qui se poursuivent toujours sous la conduite éclairée du Souverain marocain.

• Chakib Ben Moussa, Président du Conseil Economique et Social et Environnemental a présenté au souverain la note de cadrage afférente au nouveau plan de développement économique et social des provinces du sud du Royaume du Maroc ainsi que les autres provinces de la région Guelmim, lequel sera finalisé au mois d’octobre 2013. Ainsi, le Conseil envisage d’apporter des réponses aux questions structurantes qui handicapent le développement actuel des provinces du Sud et qui concernent les volets économique, social, culturel, développement humain, aménagement du territoire, environnement et gouvernance, a poursuivi le président du CESE. Dans sa démarche le conseil s’appuiera sur les fondamentaux définis par la constitution, ainsi que sur les objectifs de la charte sociale élaborée par le CESE, dans le respect des spécificités de la région, a-t-il indiqué, notant que la note de cadrage précise la méthodologie qui sera suivie par la Conseil et qui veillera à une participation des populations et institutions concernées.

Correspondance particulière de Nassima Bouaziz

Mon, 14 Jan 2013 20:55:00 +0100

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy