décembre 1, 2022

Demande de liberté provisoire / Après la comparution avortée au Tribunal du Plateau : Blé Goudé directement interrogé dans sa «résidence protégée» par la justice

Le vendredi dernier, Charles Blé Goudé était attendu au tribunal au Plateau. Le doyen des juges d’instruction devait l’auditionner sur le fond des charges retenues contre lui, et examiner éventuellement la demande de mise en liberté provisoire le concernant. L’audience a été reportée sine die. Les avocats du président du Cojep s’étaient plaint de cette décision de report, démentant avoir été à l’origine des fuites. Depuis lors c’est le silence radio, avec une communication à minima.

La colère du tribunal, qui souhaitait la discrétion pour travailler sans aucune pression, ni contrainte semble avoir été entendue. N’empêche que l’IA a appris que la justice s’est rendue dans la résidence protégée qui héberge Charles Blé Goudé, pour procéder à l’audition afin de faire avancer le dossier et procéder à l’examen de la demande de liberté provisoire. Pendant ce temps, les rumeurs sur le mauvais état de santé de Charles Blé Goudé s’amplifient tandis que l’on apprend que le principe d’une liberté provisoire est acquis. Le problème reste le timing, et les modalités de cette décision, par rapport au statut particulier du concerné, et aux craintes nourries par les autorités sur la capacité à garantir la sécurité, et une liberté de circulation, d’aller et venir pour l’ex-leader des jeunes patriotes. Un statut qui lui avait conféré aussi bien la popularité, que beaucoup d’inimitié. La balle est dans le camp des juges.

C.K in L’Intelligent d’Abidjan

Tue, 03 Sep 2013 09:54:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy