décembre 4, 2022

Des enseignants de Dimbokro pas contents de la ponction sur leurs salaires

Plusieurs enseignants de Dimbokro ont exprimé à l’AIP leur colère contre la ponction dont ils auraient subi sur leurs salaires de fin mars, suite à un arrêt de travail observé dans le mois de février.

"Nous attendons la rentrée des classes. Nous allons manifester notre mécontentement après les ponctions qu’ont subies nos salaires", a affirmé un collectif d’enseignants du secondaire, dimanche, lors d’un entretien avec l’AIP.

Ces enseignants dont certains se disent partisans du Rassemblement des enseignants républicains (RER) disent ne pas comprendre des retenues d’environ 50.000 F sur leurs salaires alors qu’ils n’ont pas observé la grève qui avait été lancée par l’Intersyndicale du secteur éducation-formation (ISEF) du 04 au 08 février 2013.

Joint par téléphone, M. Méité Vassoulemana, responsable du RER à Dimbokro, a dit avoir été saisi par certains de ses camarades qui se plaignent d’avoir été prélevés.

"En ce qui me concerne, je ne sais pas encore si j’ai été prélevé. J’attends mardi pour consulter mon solde avant de me prononcer", a-t-il indiqué.

M. Traoré Adama dit "Ballon d’or", professeur au lycée moderne, a souligné que des enseignants de certains syndicats qui n’avaient pas suivi le mot d’ordre de l’ISEF ont subi la même ponction.

Ces ponctions de salaires ont provoqué, à la veille du congé de Pâques, le boycott des examens blancs et la poursuite des programmes scolaires dans des établissements scolaires dans plusieurs localités du pays, a-t-on appris.

AIP

Tue, 02 Apr 2013 01:24:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy