novembre 28, 2022

Des militants du PDCI empêchent Djédjé Mady de rentrer à Séguéla

Le pire a été évité de justesse hier. Un affrontement ayant été évité de justesse entre les partisans d’Ali Bakayoko, candidat PDCI et ceux d’Amadou Soumahoro, candidat du RDR. Pourtant, la tension était vive et même très vive. C’est que tôt le matin d’hier, le candidat Ali Bakayoko et plusieurs jeunes surexcités avaient barré la voie d’accès à Séguéla par Vavoua. Il s’agissait, selon leur expression, d’empêcher Djédjé Mady, secrétaire général du PDCI, invité spécial d’Amadou Soumahoro dans le cadre du lancement de sa campagne, à avoir accès à la ville. Le cortège du patron du PDCI a été stoppé net au niveau du corridor. Amadou Soumahoro et sa délégation qui ne se doutaient de rien et donc qui on fait mouvement vers le corridor pour accueillir leur invité tombent devant le fait accompli. « Nous n’avons pas été associés à l’arrivée de notre secrétaire général ici. Nous avons un candidat. Pourquoi peut-il venir soutenir notre adversaire. Nous allons nous opposer à son entrée dans la ville », entend-on parmi les partisans d’Ali Bakayoko. Ce dernier, présent sur le théâtre des opérations, demande à ses partisans de ne rien céder. Il refuse de se faire raisonner par Djédjé Mady avec qui il échange. Entre temps, d’autres jeunes favorables à Amadou Soumahoro arrivent sur les lieux. Les voix s’élèvent de part et d’autre. La sécurité d’Amadou Soumahoro et de Djédjé Mady est mise à rude épreuve. La tension monte. Un jeune proche d’Ali Bakayoko est pris à parti. Sur lui, il est découvert une arme blanche. La colère des partisans d’Amadou Soumahoro montent d’un cran. Les plus téméraires veulent en découdre avec ceux d’en face. « Trop c’est trop. Il faut qu’on sache qui est qui à Séguéla », lâche l’un d’entre eux. Finalement Djédjé Mady acceptent de répartir à Daloa. Il est pris en chasse par les partisans d’Ali Bakayoko. Le ministre Amadou Soumahoro a personnellement intervenu pour calmer les esprits.
Entre-temps les éléments de la gendarmerie et de la police rentrent en scène. A leur côté, Fofana Lancina, le nouveau préfet qui calment les esprits. A leur tour, pour laver l’affront, les partisans d’Amadou Soumahoro décident d’empêcher l’accès de la ville à Ali Bakayoko et à ses partisans.

TL in Le Patriote

Tue, 16 Apr 2013 09:57:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy