novembre 29, 2022

En visite à l’Epp Harris / Dolo Adama : ‘’Pourquoi je suis candidat…’’

Photo : DR
Du domicile de Dolo Aminata, sa tante – jouxtant ladite école –, une cour commune « panafricaine », le candidat Dolo y sort, tout sourirant, vêtu d’un ensemble kaki pour jouer son premier jour d’école. L’ambiance est à la fête, à la réjouissance et aux cris d’interpellation : Adama, Président! «Aux élèves qui ont fréquenté avec moi, je viens leur dire que l’école Adjamé Harris vient de donner à la Côte d’Ivoire son premier candidat aux élections présidentielles… Dites-vous que vous avez un champion : L’enfant de cours commune, le candidat du devoir et de la majorité silencieuse est de retour. Je viens pour dire à l’opinion nationale et internationale que Adama Dahico, l’artiste, Dolo Adama le candidat retourne à la source pour dire merci à cette école et à ses enseignants. Je leur rends hommage. Venir dans cette classe qui a bercé mon enfance, c’est du jamais vu ! C’est une innovation », a témoigné le candidat indépendant Dolo qui a présenté, à ses côtés, le Pasteur Yapo Thierry Henri, son voisin de classe de Cp1. Il a rappelé par ailleurs que le journaliste David Mobio, Alcide Djédjé conseiller du Président de la République y ont fait leur classe. Par sa candidature qui « n’est pas suscitée », l’humoriste-candidat Adama Dahico entend amener les « hommes politiques à être beaucoup plus imaginatifs, créatifs et inventifs ». Aussi met-il sa créativité artistique au service de la politique. « Je viens pour apporter une note de gaieté à cette élection. Certes je suis un comédien, mais je ne vais pas à cette élection pour être ridicule », relève Dolo Adama qui justifie sa candidature : « C’est une mission pour dire que la Côte d’Ivoire, terre d’intégration, doit être ce pays rêvé par tout le continent africain. La Côte d’Ivoire est en train de sortir d’une crise qui a profondément perturbé son évolution et son développement. Nous, candidats aux élections présidentielles, avons décidé de contribuer à la sortie de crise». Faisant le constat d’un manque d’emploi généralisé pour la jeunesse quand tous les petits secteurs d’activités sont occupés par des non Ivoiriens, Dolo Adama s’interroge si l’école ivoirienne doit continuer à former des futurs chômeurs ? « Non. Dès que nous serons aux affaires, nous mettrons en place des écoles thématiques pour que jusqu’à un certain niveau d’étude, l’élève ait un métier. Je pense qu’il faut revoir le système éducatif. La rigueur et la discipline manquent dans notre enseignement », admet le candidat Dahico. Après Adjamé Harris, l’humoriste candidat prévoit sillonner tous les quartiers précaires de la Côte d’Ivoire avant d’aller vers les populations de l’intérieur du pays d’ici le samedi prochain.

Avec l’Intelligent d’Abidjan / Par Koné Saydoo

Thu, 21 Oct 2010 03:35:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy