décembre 1, 2022

Espagne: 100 kg de cocaïne découverts dans des bananes vendues au marché

AFP/AFP/Archives - Photo Par Ishara S.Kodikara - Quelque 100 kilos de cocaïne ont été découverts par la police espagnole dans des cageots de bananes, dont certaines avaient déjà été mises en vente sur le marché central de Barcelone, a-t-on appris vendredi auprès de la police
Quelque 100 kilos de cocaïne ont été découverts par la police espagnole dans des cageots de bananes, dont certaines avaient déjà été mises en vente sur le marché central de Barcelone, a-t-on appris vendredi auprès de la police.

L’alerte a été donnée jeudi après-midi lorsque des commerçants de Mercabarna, le marché de gros de la deuxième ville d’Espagne, ont informé la police régionale de la présence, "dans un cageot de bananes, d’un paquet de drogue", a expliqué à l’AFP un porte-parole de la police.

Les agents "ont alors saisi tous les cageots du chargement", dont certains avaient été vendus et avaient commencé à être distribués à des commerçants, a-t-il ajouté.

Au total, "85 paquets de drogue, représentant 100 kilos répartis dans différents cageots", ont été saisis, a-t-il poursuivi. Il semble, selon lui, "que la drogue venait de Colombie et était entrée dans le pays par le port de Tarragone".

Principal point d’entrée en Europe de la cocaïne en provenance d’Amérique latine, l’Espagne a cumulé 40% à 50% des saisies de cocaïne entre 2001 et 2010 en Europe, selon l’Observatoire européen des drogues.

Entre janvier et novembre 2012, 17,65 tonnes de cocaïne ont été saisies en Espagne.

Les chargements de bananes sont l’une des méthodes privilégiées des trafiquants, a expliqué à l’AFP José Antonio Rodriguez, chef du service spécialisé dans la cocaïne de la Brigade centrale des stupéfiants de la police nationale.

"Les conteneurs de bateaux sont l’une des voies actuelles les plus fréquentes. Le mouvement est très important dans les ports et les produits périssables doivent sortir rapidement" du port pour être livrés, a-t-il poursuivi.

La drogue peut arriver "cachée dans des doubles fonds, comme des palettes de bois qui servent de support, ou dans la marchandise", a expliqué le responsable, en montrant deux moitiés d’une banane de plastique dans laquelle se trouvait de la cocaïne.

"Le problème, c’est qu’un conteneur charge 24 tonnes de marchandises, dont tout au plus 200 ou 300 kg qui sont de fausses bananes. Sans information en amont, il n’est pas possible de les trouver", admet-il.

D’habitude, les trafiquants parviennent à récupérer le butin avant la livraison des denrées sur le marché. Mais apparemment, pas cette fois-ci.

AFP

Sat, 06 Apr 2013 13:12:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy