février 3, 2023

Forum des marchés d’Adjamé: Les palabres continuent

Soumahoro Farikou a apporté son soutien aux commerçants du forum des marchés d’Adjamé.
Et les premiers cités ne sont pas prêts à lâcher du lest. Ils ont en effet sorti les griffes, le 27 septembre 2012, au cours d’une conférence de presse qu’ils ont animée au siège communal de la Fédération nationale des commerçants de Côte d’Ivoire (Fenacci).

« Nous mettons quiconque en garde contre toute exploitation des parkings en dehors de leur vocation réelle, c’est-à-dire celle servant à garer les véhicules », a menacé Haïdara Almami, Secrétaire général du Syndicat autonome des commerçants de Côte d’Ivoire (Sacci).

Soumahoro Farikou, président de la Fenacci qui a pris part à cette rencontre a expliqué que les commerçants du rez-de-chaussée (où l’on trouve le vivrier, la boucherie et la poissonnerie) lui ont fait part le 27 juin 2012, de l’intention du promoteur Saidi Mohamed de procéder à un réaménagement de ce site. « Conséquence directe de ce projet, ils seraient délogés pour occuper les parkings nord, est et sud, afin que le promoteur puisse bâtir 210 magasins et 2200 étales. Aussitôt, nous avions pris des mesures conservatoires et interpellé le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur », a-t-il expliqué. Aussi, les parties en conflit (Fenacci, Sacci, le promoteur Sahidi et la mairie) ont-elles été reçues, le 27 juillet 2012, par la Direction générale de la décentralisation et du développement local. « Au cours de cette réunion, la mairie et le promoteur ont été déboutés de leur action, c’est-à-dire qu’il n’y aura plus de réaménagement spatial tel que conçu par le promoteur. Par contre, il a été question de la mise à disposition des parkings du forum au promoteur. Après certaines observations faites par nous, il a été mis sur pied un comité technique pour plancher sur le problème des parkings. Malheureusement ce comité ne survivra que 48 heures », a-t-il regretté. Soumahoro Farikou a également démenti l’information selon laquelle les structures syndicales qui défendent les commerçants avaient donné leur aval pour la mise en œuvre de ce projet de réaménagement. « Il n’en est rien », a-t-il dit.

Joint par téléphone, en début d’après-midi d’hier, Fidèle Koné, responsable de communication de la mairie d’Adjamé, a marqué sa surprise devant l’opposition des commerçants à l’égard des travaux de réhabilitions, « salutaires pour tous ». « Le promoteur et la mairie ont présenté ce projet au Ministère de l’Intérieur et à la Banque mondiale qui l’ont approuvé », a-t-il soutenu.

Jonas BAIKEH in Soir info

Sun, 30 Sep 2012 22:22:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy