France : Hollande, candidat des chefs d’État africains ?

Ali Bongo Ondimba, Thomas Boni Yayi, Mahamadou Issoufou et Faure Gnassingbé joueraient-ils la carte du candidat socialiste à la présidentielle française, François Hollande ? Non, bien sûr, et surtout pas officiellement.
Reste qu’à en croire certains responsables socialistes ils seraient loin d’être hostiles à une alternance en France à l’issue de la présidentielle. Entre décembre 2011 et février dernier, Laurent Fabius s’est rendu au Togo, au Bénin et au Gabon, où il a rencontré les trois chefs d’État. Hollande a lui-même parlé pendant plus d’une heure avec le président nigérien, le 15 mars au siège de l’Unesco, à Paris.
Rassurer
Les dirigeants socialistes ont tenté de rassurer leurs interlocuteurs quant à leur volonté de poursuivre le partenariat bilatéral (ainsi d’ailleurs qu’avec l’Europe), de contribuer à résoudre les problèmes sécuritaires dans la région saharo-sahélienne et de ne pas toucher au franc CFA (pour l’Afrique francophone). D’ici à la fin de la campagne, Laurent Fabius pourrait encore se rendre en Côte d’Ivoire, et Martine Aubry (qui a déjà été reçue par le roi du Maroc), en Tunisie.

Jeuneafrique.com

Wed, 11 Apr 2012 11:28:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy