décembre 8, 2022

Il faut sauver Alassane Ouattara

Nous étions ce week-end dans un supermarché de la commune de Cocody pour y faire quelques emplettes. Comme chaque week-end, le magasin était pris d’assaut. Le parking affichait complet, les guichets bondés, la pâtisserie refusait du monde. Et les piétons, comme nous autres, en rajoutaient à ce décor chaleureux. Après avoir fait le tour des rayons, nous fîmes nos maigres achats et profitâmes pour faire un tour dans le rayon chocolat, question d’aiguiser un peu notre « côvi »*, vu que nous n’avons pas les moyens de nous offrir ce produit que nous aimons fortement pourtant. Une fois devant le rayon chocolat, nous sommes frappés par les prix affichés. Ce n’était pourtant pas la première fois que nous rôdions devantce rayon-là. Tenez, une plaquette de chocolat 400g coûte plus de 4700fcfa. Passée la stupeur, une vive colère s’empara de nous. Quand nous pensons que contrairement aux messages télévisés, le cacao ivoirien est acheté entre 150f et 300f/kg bord-champ et que quelques grammes seulement de chocolat coûtent 100 voire 200 fois plus que le kilo, on comprend aisément la guerre faite à la Côte d’Ivoire dont les porte-flambeaux visibles sont ceux à qui profitent à ce jour le désagrégement de la société ivoirienne. L’insécurité ambiante dans laquelle les autorités maintiennent le pays, la politique d’autruche du président- ministre-de-la-Défense qui feint de solutionner ce nœud gordien mais qui en réalité semble y apporter son aval pour la survie de son pouvoir, les propos tentant à faire porter le chapeau des attaques des camps d’Abidjan aux fameux « miliciens pro-Gbagbo », ne sont que partie du jeu. Alassane Ouattara, dans sa soif inextinguible de pouvoir s’est jeté corps et âme dans l’engrenage de ses partenaires internationaux dont il ne maitrise finalement plus les commandes. Les attaques se multiplient, la fameuse communauté internationale dont il s’enorgueillissait d’être le poulain l’a lâché, les multinationales qui l’avaient soutenu financièrement dans sa folle conquête du pouvoir se sont éclipsées. C’est un homme seul. Qui n’a plus de solutions aux maux qu’il a lui-même créés. C’est un homme apeuré par son passé, un homme qui n’a plus confiance en personne. Et le bombardement d’un marmiton au grade de général en est une preuve. Il se barricade car sentant tout autour de lui s’effondrer comme un château de cartes. Il faut sauver le soldat Ouattara.

In Aujourdhui

Tue, 14 Aug 2012 03:43:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy