décembre 9, 2022

Impairs diplomatiques du couple Ouattara: Les relations entre la France et la Côte d’Ivoire en péril

La dernière présidentielle française aura montré à quel point, la Côte d’Ivoire est liée à la France. La chute du «parrain», Nicolas Sarkozy, a créé le désarroi dans les arcanes du régime «dépendant». Des actes posés au sommet du pouvoir font peser des inquiétudes sur les rapports entre la Côte d’Ivoire et la France. Les actes en cause concernent le fait que Mme Dominique Ouattara prenne part au vote. Que l’épouse de Ouattara vote dans un autre pays, pour un candidat, n’est pas une faute. Parce que, la possibilité que la loi reconnait à un individu, de choisir son représentant, est un droit. Dominique Ouattara a voté en décembre 2010 en Côte d’Ivoire, puis en mai 2012 en France et si elle souhaite voter prochainement dans un troisième pays, c’est son droit. Surtout qu’elle dispose, de toutes les nationalités des pays concernés. Mais si au plan du droit, il n’y a pas de reproche à faire, du point de vue de la morale, Dominique Ouattara pose un problème d’éthique et de bienséance. Au non de la morale et d’une certaine bienséance républicaine, une Première dame, d’un pays donné, doit s’abstenir de participer aux élections dans un autre pays où elle participe au choix d’un autre chef d’Etat. Même si elle en possède le droit. «L’image d’une Première dame faisant le rang, dans un autre pays, pour choisir entre deux candidats, est assez inhabituelle», selon un ancien diplomate qui a requis l’anonymat.L’ambassadeur renchérit en disant qu’un «tel acte peut créer des problèmes entre les deux Etats». Outre la Première dame, le chef de l’Etat, Alassane Dramane Ouattara, lui-même, a commis un impair, après la proclamation des résultats. Pendant que les chefs d’Etat du monde entier félicitaient le Président Hollande, vainqueur des élections, Alassane Ouattara rendait visite au Président vaincu, Nicolas Sarkozy. Et ce n’est qu’après avoir discuté avec Sarkozy, qu’il a consenti à adresser une lettre de félicitations au nouveau président français. «Cet acte a créé une gène diplomatique, un problème dont on n’imagine pas encore les conséquences», estime une source diplomatique. Pour le diplomate, en agissant comme il a fait, le couple présidentiel ivoirien a montré qu’il privilégie son amitié avec Sarkozy sur les relations entre les deux Etats. A ces actes s’ajoutent les manœuvres de l’ambassadeur de la Côte d’Ivoire en France. On se souvient qu’Ali Coulibaly avait, en pleine campagne pour la présidentielle en France, fait appel aux ressortissants de plusieurs pays africains pour leur demander de voter pour Sarkozy. Le moins qu’on puisse dire, c’est que la Côte d’Ivoire a été impliquée, à un point de non retour, dans le scrutin français. Il faut espérer que ces impairs diplomatiques n’impactent pas négativement sur les relations entre la Côte d’Ivoire et la France.

Koulibaly Doucy in Notre Voie
Koulibalydoucy@yahoo.fr

Wed, 16 May 2012 00:36:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy