décembre 7, 2022

Jean Yves Dibopieu au Pr Mamadou Koulibaly :‘’Soyez courageux en démissionnant de vous-même’’

Photo : DR
Qu’est-ce qui vous motive à prendre position dans une histoire qui concerne le FPI ?
Je ne prends pas position en tant que tel, mais nous voulons avoir un regard sur tous les débats dans le jeu politique, dans le contexte actuel. Nous pensons qu’aujourd’hui en Côte d’Ivoire, il faut compter avec la galaxie patriotique, qui a son mot à dire quand il s’agit d’un sujet aussi important que la récente sortie du Pr Mamadou Koulibaly. Nous intervenons parce que cette situation est gênante pour tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre, ont contribué ou continuent de faire en sorte d’assainir le milieu politique en Côte d’Ivoire, d’œuvrer à la victoire certaine du Président Laurent Gbagbo. Quand un tel débat a cours dans le camp des proches du Président de la République, naturellement nous devons tous nous sentir interpellés. C’est un ballet macabre auquel nous assistons, un ballet inopportun, dans le contexte politique actuel de la Côte d’Ivoire. En ce sens, qu’en voulant s’attaquer à certains camarades qu’ils trouvent gênants, ceux qui agissent ainsi s’attaquent implicitement au Président de la République. C’est lui qu’on tente de dénigrer. Nous sommes donc en droit de condamner ce genre d’interventions. C’est une situation d’autant plus inopportune et nous sommes surpris que ces déclarations viennent des cadres aussi valeureux, des personnes en qui nous avons toujours cru. Nous sommes scandalisés de ce que ces personnalités ne comprennent pas la portée politique de tels discours, de tels comportements. Nous ne comprenons pas ce qui se passe, c’est pourquoi nous voulons demander à nos aînés de mettre balle à terre, que les uns et les autres puissent taire leur égo.

Le Pr Mamadou Koulibaly estime que le ministre Tagro a fait signer un accord inopérant au chef de l’Etat. Qu’en pensez-vous ?
De tels propos signifient implicitement qu’on fait passer le chef de l’Etat pour un ignorant, qu’il n’est pas clairvoyant, au point que quelqu’un peut lui faire signer un accord sans son plein consentement. On ne peut pas faire croire aux gens que le ministre Tagro a fait signer des accords au Président de la République. C’est injurieux à la limite à l’endroit du Président de la République et c’est contre cela que nous nous dressons. Ce sont des propos inopportuns qui risquent d’entamer gravement le travail colossal abattu, depuis 2002 jusqu’à aujourd’hui par tout le camp présidentiel contre la rébellion. C’est l’accord politique de Ouagadougou d’ailleurs, qui permet la stabilisation de toutes les institutions de la République, y compris l’Assemblée nationale de Côte d’ Ivoire. Si aujourd’hui, il y a un accord qui permet de stabiliser la Côte d’Ivoire et ses institutions et faire en sorte que nous allions aux élections, condamner cet accord serait se faire hara-kiri soi-même, quand on sait qu’on est président d’une institution stable grâce à l’accord de Ouagadougou.

Le Pr Mamadou Koulibaly a toujours été sceptique vis-à-vis de l’accord de Ouaga, vous le savez tous dans la galaxie patriotique, pourquoi êtes-vous aujourd’hui choqué par ses déclarations ?
Lorsque des situations prennent d’autres proportions, il est bon qu’on puisse prendre position et dire de façon claire ce qui ne va pas. On peut estimer que quelqu’un s’est trompé et que les choses vont rentrer dans l’ordre, mais quand cela persiste et qu’on franchit le rubicond, il est bon que nous puissions réagir et c’est ce que nous sommes en train de faire. La situation est d’autant plus grave qu’on fait des ouvertures à des personnes anodines de s’attaquer au Président de la République. J’ai lu les propos d’un avocat proche du président Mamadou Koulibaly, qui estime que le chef de l’Etat ne fait que des déclarations au lieu de passer aux actes. Ce sont des ouvertures qu’on donne à ces individus et je pense même qu’il y a des connivences dans tout cela.

Insinuez-vous donc que le Pr Mamadou Koulibaly soit dans une logique de déstabilisation du chef de l’Etat ?
Avec ce qui se passe, il ne serait pas faux de qualifier ainsi cette façon d’agir, qui n’est pas loin d’être qualifiée comme une manœuvre de déstabilisation du régime du Président Gbagbo. On ne peut avoir une rébellion en face et chercher à créer une autre rébellion à l’intérieur. C’est pour cette raison que je dis que c’est inopportun. Il faut que les gens apprécient l’opportunité des déclarations qu’ils ont à faire dans le contexte actuel, parce que je n’ai pas envie que des gens viennent entacher le travail colossal abattu par toute une équipe, le Président de la République en tête, contre une fronde nationale et internationale qui s’est transformée en rébellion. Quiconque voudrait s’adonner à une action de critique, doit réfléchir par deux fois. Cela signifie qu’il faut tenir compte des contextes, au risque de devenir un déstabilisateur.

En dépit de votre désapprobation, le Président de l’Assemblée Nationale n’entend pas se renier ?
Nous n’avons aucune responsabilité au FPI nous permettant de nous prononcer, mais j’interviens en tant qu’acteur de la scène politique, jeune parmi tant d’autres qui a sacrifié sa vie et beaucoup de choses pour stabiliser l’Etat de Côte d’Ivoire et sauvegarder le pouvoir du Président de la République. Ce sont des comportements inacceptables qu’il faut condamner au stade actuel de la sortie de crise. Personne n’ignore les efforts du Président Laurent Gbagbo et donner l’occasion à des individus d’attaquer le chef de l’Etat, c’est faire preuve d’ignorance politique. D’autant plus que le contexte politique dans lequel Laurent Gbagbo se bat pour colmater les brèches, ne peut passer inaperçu aux yeux de n’importe quel analyste ou homme politique. Tout homme politique crédible devrait donc comprendre que le Président de la République se trouve dans une situation difficile et qu’on ne devrait pas lui demander de procéder à la radiation telle ou telle personne. Toute analyse qui se fait en dehors du contexte actuel est erronée et nous allons réagir chaque fois qu’il y a un risque de faire chambouler tout notre travail.

Quel est, selon vous, le problème de Mamadou Koulibaly ?
Je ne saurais le dire, mais j’ai peur que des personnes mettent leur égo au devant de l’intérêt national. C’est pour cela que nous demandons aux uns et aux autres de dépasser leur intérêt égoïste, pour ne penser qu’à l’intérêt national.

Quelle sera la forme de votre réaction si les attaques contre le chef de l’Etat continuent ?
Je ne sais pas encore la forme de notre réaction, mais nous n’allons pas continuer à regarder des personnes orchestrer une campagne de déstabilisation du Président de la République. Lorsque je fais une analyse, je ne pense pas que ce soit à la personne de Désiré Tagro qu’on veut s’attaquer, quand on sait que Tagro n’agit pas de son propre chef.

Voulez-vous dire que le Pr Mamadou Koulibaly s’attaque à Laurent Gbagbo ?
Exactement. Tagro n’est qu’un lieutenant qui n’agit que sur les ordres du Président de la République. Il est donc erroné de penser que le ministre Tagro puisse faire signer des choses contre le gré du Président de la République.

Que conseillez-vous donc au président Koulibaly ?
Quand on condamne un accord politique qui permet la stabilisation de toutes les institutions de la République, y compris l’Assemblée nationale et qu’on se maintient toujours en tant que président de l’Assemblée nationale, ce n’est pas à moi de conseiller quoi que ce soit. Il faut éviter de se faire hara-kiri et de poser des actes qui ne sont pas politiques. La réalité actuelle en Côte d’Ivoire, contrairement à d’autres démocraties, notre pays est divisé en deux. Une partie occupée par une armée régulière, une autre par la rébellion. Tout homme politique doit donc en tenir compte dans ses interventions. Je constate qu’il y a des antécédents de personnes et de région qui sont en train d’entacher l’image du Président de la République. Nos véritables adversaires sont ailleurs et ce genre de débats peut leur offrir des ouvertures. Il faut donc que les uns et les autres comprennent que les gens n’ont pas encore fini de laver l’image de Soro Guillaume, qui est le véritable homme de main de la France, parce que tout le monde sait que Bédié est forclos pour la France, Alassane Ouattara s’est discrédité et est vieillissant. La France a déjà son idée sur leur futur homme en Côte d’Ivoire, qui n’est autre que Soro Guillaume. Il faut donc prendre le temps de l’habiller en homme d’Etat, lui faire porter le manteau d’un Premier ministre digne et respecté, question d’effacer son passé de chef rebelle dans les esprits. C’est dans cette manœuvre que se trouve l’ancienne puissance coloniale et certaines personnes ont déjà oublié que Soro Guillaume et ses amis ont tué, violé, saccagé et incendié de nombreux villages. C’est cela la stratégie politique de la France, qui veut nous imposer cette nouvelle image de Soro Guillaume. Nos véritables adversaires sont donc en face et non entre nous. Il faut que nous nous préparions à les affronter et non à fissurer notre propre camp.

Qu’est-ce que la démission du Pr Mamadou Koulibaly peut vous faire ?
Je pense que ce serait plus courageux, mais je ne pense que cette démission puisse m’ébranler ou agir sur ma personne. Mon souhait c’est qu’on évite de fragiliser le Président de la République

Avec le partenariat de L’Intelligent d’Abidjan / Par Valery Foungbé

Sat, 12 Jun 2010 07:48:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy