décembre 2, 2022

Litige foncier à Djorogobité / Le ministre Koné Tiémoko aux populations : ‘’Toute mon énergie est déployée pour trouver une solution’’

Photo : DR
Le Palais de l’Unité du village d’Abobo-Baoulé a, le lundi 27 septembre 2010, été le cadre d’une rencontre entre le ministre de la Construction, de l’Urbanisation et de l’Habitat et la Chefferie dudit village pour le règlement d’un litige foncier de Djorogobité relatif à un terrain de 25 hectares. A cette occasion, le ministre Koné Tiémoko Meylet, a su user de sagesse pour s’exprimer devant l’ancienne et la nouvelle chefferie d’Abobo-Baoulé. « Toute mon énergie est déployée pour trouver une solution et je ne reculerai devant rien pour cette cause », leur a-t-il déclaré. En outre, le ministre leur a réitéré que l’affaire de 25 hectares de Djorogobité octroyés au village de Blockhaus est une décision administrative sur laquelle il est impossible de revenir. Par conséquent, a-t-il ajouté, il faut trouver les modules d’un règlement. Et de clore ses propros en donnant rendez-vous à son cabinet à Atto Attebi Alexandre, l’ex-chef du village d’Abobo-Baoulé lequel lui a fait, auparavant, la genèse du litige des 25 Ha. Selon l’ex-chef, cheville ouvrière du dossier, c’est en 1997 que le ministre d’alors Albert Kakou Tiapani a délivré au village de Blockhaus les 25 hectares de Djorogobité qui font aujourd’hui objet du litige foncier. Aux dires du chef Atto Alexandre, c’est le village d’Abobo-Baoulé qui a prêté le site de Djorogobité aux Attié pour que ceux-ci bénéficient de l’usufruit. C’est pourquoi en son temps, a-t-il indiqué, un document a été déposé au service juridique du ministère de la Construction pour attester qu’Abobo-Baoulé est propriétaire des 25 hectares en question. Dans ce méli-mélo conflictuel, les villages d’Akandjé, d’Akouédo et de Blockhaus se sont tous réclamés, propriétaires. C’est après vérification minutieuse que l’Etat s’est réellement aperçu que le vrai propriétaire est Abobo-Baoulé, a-t-il expliqué. Et de renchérir que c’est le chef Bessikoi d’Abobo-Baoulé qui, en son temps, a installé les Attié sur le site de Djorogobité qui veut dire en Ebrié ‘’la plantation de Djorogo ‘’. Après ces deux interventions, tous les notables des deux chefferies ont dit leur satisfaction parce qu’ayant eu le sentiment d’avoir été entendus par le ministre Koné Tiémoko et l’ex-chef du village Atto, Attebi Alexandre.

Avec le partenariat de l’Intelligent d’Abidjan / Par M. Ouattara

Thu, 30 Sep 2010 12:00:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy