décembre 9, 2022

Malgré les soupçons de crimes de guerre et crimes contre l’humanité : Ouattara élève les ex-chefs rebelles en grade

On croyait que l’information était une simple rumeur, mais elle est une réalité dans l’armée ivoirienne. Une armée abandonnée désormais aux mains des ex-chefs de la rébellion armée qui a endeuillé de nombreuses familles depuis septembre 2002. Tous ceux qui dirigeaient l’ex- rébellion armée sont aujourd’hui les décideurs dans l’armée ivoirienne sous Ouattara. Qui avait pourtant nié tout lien avec cette rébellion armée. Ainsi, les généraux de division, Gueu Michel et Soumaïla Bakayoko, chef d’état-major général (Cemg) sont réhaussés au grade de généraux de corps d’armée avec 4 étoiles. Leurs compagnons de la rébellion armée, notamment Koné Zakaria, Chérif Ousmane, Issiaka Ouattara dit Wattao et bien d’autres com’zones viennent de passer aux grades supérieurs dans la « nouvelle » armée. Ils ont été promus Lieutenants-colonels. Ces ex- chefs de guerre qui ont contrôlé toute la partie Ouest, centre et nord du pays vont de promotion en promotion sous Alassane Dramane Ouattara. Non seulement M.Ouattara leur a fait cadeau de la ville d’Abidjan sur laquelle ils règnent comme des empereurs, mais il les élève au grade supérieur, laissant de côté les militaires que l’Etat de Côte d’Ivoire a formés de façon régulière à grand frais.
Le plus choquant est que ces ex-chefs rebelles sont soupçonnés de crimes contre l’humanité et de crimes de guerre commis durant la rébellion armée de septembre 2002 et la crise postélectorale. Leur promotion arrive curieusement au lendemain du rapport présenté par la commission d’enquête mise sur pied par Alassane Ouattara. Afin de situer les responsabilités des crimes commis durant la crise post électorale. M. Ouattara semble fouler au pied ce rapport pour élever ses ex-combattants au grade d’officier supérieur. Alors qu’il a toujours crié sur tous les toits que tous ceux qui seront reconnus coupables de crimes seront châtiés quels que soient leurs bords.
Après une telle promesse, pourquoi procède-t-il à la promotion de ces ex-chefs de guerre au moment où le rapport incrimine ses forces armées ? En outre, pourquoi Ouattara préfère-t-il confier l’armée aux ex- chefs rebelles alors qu’il existe des militaires bien formés disponibles ? En tout cas de cause, cette élevation au grade supérieur constitue une récompense pour des gens qui ont les mains souillées du sang des Ivoiriens.

Benjamin Koré in NOTRE VOIE

Thu, 16 Aug 2012 02:15:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy