mai 18, 2022

Musique / Aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle : Koffi Olomidé arrêté et jeté à la prison de Fresnes

KOFFI OLOMIDÉ A ÉTÉ CUEILLI dimanche 12 février 2012 à l’aéroport international Roissy-Charles-de-Gaulle-à Paris en provenance de Kinshasa par des policiers Français. Arrivée à 7h15, Kof- fi Olomidé a été interpellé par la police des frontières qui l’a ensuite remis aux agents de la police judiciaire. Il s’était réfugié dans la capitale congolaise depuis la plainte pour viol et séquestration dé- posée par trois de ses danseuses et ins- truite par un juge parisien. Il y a un an, convoqué au tribunal de Nanterre dans les Hauts-de-Seine pour accusation de viol par ses danseuses, Koffi Olomidé, le franco-congolais s’était de bonne foi présenté au tribunal et lorsque son avocat Manuel Aeschlimann, député UMP, est venu lui dire qu’il avait vu le billet d’écrou, Koffi Olomidé avait prétexté d’aller aux toilettes, il avait enjambé les grandes grilles de la préfecture de Nanterre, direction la Gare du Nord. Il avait bondi dans un Thalys direction Bruxelles et avait pris son avion pour Kinshasa. En accointance avec la dictature totalitaire de Joseph Kabila, le chan- teur Koffi a chanté pour le fermier de Kingakati espérant obtenir un soutient comme Jules Wembadio dans l’affaire Ngulu où le gouvernement congolais a dû payer les dommages et intérêts. Après une nuit en garde à vue, Koffi Olomidé, le compositeur de l’album Abracadabra, mot magique qui fait disparaître ou apparaître, sauf que Koffi Olomidé n’a pu disparaître, il a été auditionné par la juge d’instruction. Au moment où nous couchons ces lignes, il est dans un fourgon direction prison de Fresnes.

Source : sacrebopol.blogspot.com

Tue, 14 Feb 2012 12:02:00 +0100

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy