novembre 29, 2022

PROJET D’ASSASSINAT DES PARTISANS DE LAURENT GBAGBO EN EXIL AU GHANA

La Présidente du Liberia, Sirleaf Johnson, est activement à la manœuvre pour le compte de Ouattara en vue de l’élimination physique des responsables politiques proches du Président Laurent Gbagbo en exil au Ghana. Un commando dirigé par le libérien Wallis séjourne actuellement dans la capitale Ghanéenne.
Cela est bien connu, l’implication de la Présidente du Libéria dans le dénouement sanglant de la crise post-électorale ivoirienne a été significative. Elle a fourni des éléments armés qui ont servi au sein des groupes de mercenaires ouest-africains (burkinabè, maliens, nigérians) qui, en février 2011 pendant la crise ont attaqué la Côte d’Ivoire sur son flanc ouest précisément par le département de Toulépleu. Récemment, elle a procédé à l’extradition vers la Côte d’ivoire de 41 refugiés ivoiriens au Libéria, qu’elle retenait prisonniers au Libéria depuis Avril 2011 sans motifs.
Cette fois, elle a décidé d’aider son ami Alassane Ouattara à se débarrasser de ses exilés gênants du Ghana. En effet, la présidente du Libéria, Johnson Sirleaf, vient de dépêcher au Ghana, un commando de tueurs. Ce commando, est dirigé par un certain Wallis Denis, un haut responsable des services de sécurité libériens et comprend, entre autres, les ivoiriens Oulaï Delafosse, ancien Sous-préfet de Toulépleu et le Colonel Maître Principal (Adjudant Chef) Zohin Honoré, ancien ministre sous le Général Président Robert Guéi.
Wallis Denis est arrivé à Accra le 09 juillet. Officiellement, il serait présent pour “suivre” une formation au sein de la marine ghanéenne. Mais sa véritable mission selon des informations concordantes, est de procéder à des enlèvements crapuleux voir des assassinats ciblés visant des responsables proches du président Laurent Gbagbo, notamment ceux originaires de l’ouest, ainsi que des officiers militaires FDS exilés. Aux dernières nouvelles, le Ministre Assoa Adou, Coordonnateur des exilés, ferait partie des cibles du commando ivoiro-libérien.
Pour réussir sa macabre mission, Wallis devrait s’appuyer sur des réfugiés libériens vivant à Accra depuis des lustres. Les ivoiriens Oulaï Delafosse et Zohin Honoré sont présents dans le but d’identifier les cibles et les attirer astucieusement vers des traquenards.

Correspondance particulière de Yves Komenan

Wed, 08 Aug 2012 16:30:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy