décembre 6, 2022

Sassandra / Scandale au tribunal De redoutables bandits libérés

Haba Théodore, de nationalité Guinéenne, meurtrier de Aéro Konan, élève en Tle au lycée municipal de San-Pedro, appréhendé par la police criminelle puis déféré au parquet de Sassandra avec son acolyte, a recouvré la liberté à la surprise générale. En effet Haba est ce membre du gang de trois individus qui, lors de l’attaque d’une boutique au quartier JB à San-Pedro, a ouvert le feu sur l’adolescent sorti de la cour attenante à la boutique. S’étant retrouvé nez à nez avec les bandits, le lycéen, pour alerter les riverains, s’est écrié " au voleur! au voleur!". Dans la panique Haba Théodore a flingué Aéro Konan et a blessé grièvement Koné Zoumana , le troisième membre du gang qui a réussi clopin-clopant à se terrer dans une maison inachevée. Appréhendé avec son acolyte les enquêteurs qui ont découvert à son domicile une kalachnikov et un pistolet à canon scié ont déféré les deux scélérats devant le parquet de Sassandra.
Selon nos sources quelques jours après les policiers ont été scandalisés de revoir Haba Théodore en liberté alors que son acolyte séjourne encore en prison. Et ils sont allés l’arrêter à nouveau en guise de protestation " Nous voulons connaître les tenants et les aboutissants de cette magouilles judiciaires" nous a confié un flic sous le sceau de l’anonymat.
A en croire nos sources, informés de la (re)prise de Haba, les procureurs Coulibaly Lassina et Tra Bi près le tribunal de Sassandra ont marqué leur étonnement puis ces deux magistrats ont ordonné que le prévenu leur soit ramené. Ce qui intrigue les policiers, poursuit notre informateur, c’est que Haba ne s’est pas enfuit de la prison, il a été trouvé sur lui un billet dit de sortie dûment signé par Massui Konan Justin, attaché des services pénitenciers et adjoint du régisseur de la prison.
Ce n’est pas tout! Sawadogo Ousmane et Soré Moumouni burkinabé se disant membres des Frci la journée et Chasseur traditionnels (dozo) la nuit, appréhendés pour vol à main armées et déférés ont eux aussi été libérés dans les conditions similaires.
Vivement que le ministre de la justice jette un coup d’oeil sur le tribunal de Sassandra qui selon des témoignages concordants se caractériserait par des magouilles et autres actes de corruptions.

Dosso Laye à San-Pedro in Lebanco.net

Thu, 10 Jan 2013 22:14:00 +0100

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy