janvier 28, 2023

Sénégal : Un mari jaloux lance une fausse alerte à la bombe sur un vol de la RAM

Les passagers du vol Dakar-Casablanca ont eu la peur de leur vie dans la nuit de mardi. Alors que leur avion s’apprêtait à décoller du tarmac de l’aéroport international Léopold Sédar Senghor de Dakar, le personnel de la RAM a dû procéder, vers 2 heures du matin, à une évacuation immédiate de l’appareil, rapporte le site aéronautique.ma. A l’origine de ce mouvement de panique, l’appel reçu quelques minutes plus tôt par l’un des membres du personnel non-navigant de la compagnie faisant état de l’existence d’une bombe au sein de l’appareil.
« J’ai des informations précieuses, mais je ne peux pas décliner mon identité. Il y a des explosifs dans le vol de la RAM qui va se poser » déclare la voix à l’autre bout de l’appareil.
Branle-bas de combat immédiat !
Prenant cet appel très au sérieux, la république sénégalaise mobilise, en un temps record, tout ce qu’elle compte comme ressources pour parer à cette éventualité. Mobilisées, les autorités aéroportuaires sénégalaises se mettent en état d’alerte et investissent aussitôt l’appareil. Après avoir évacué en toute hâte les passagers, elles s’attèlent dès lors à leur périlleuse mission : trouver où se cache la charge explosive. Mais voilà qu’après deux heures d’inspection au peigne fin, rien n’est découvert : ni bombes, ni charges, ni pétards : il s’agissait d’une fausse alerte ! L’avion peut donc repartir – ce qu’il fait, moyennant un retard conséquent de plus 3 heures.
Dès le lendemain, le chargé de sécurité de l’aéroport sénégalais, le Colonel Hamidou Dia, déclare sur les ondes d’une radio locale qu’il s’agissait bien d’une fausse alerte et que son auteur présumé a été capturé grâce à l’identification de la cabine téléphonique d’où a été passée l’alerte. Si les autorités sénégalaises refusent dans un premier temps de divulguer l’identité et les motivations de l’individu, leur extravagance ne tarde pas à fuiter dans la presse locale, puis marocaine.
Accrochez-vous bien à votre siège et attachez votre ceinture.
Selon Seneweb.com, l’individu arrêté, un dénommé Cheikh Tidiane Sow, aurait lancé cette fausse alerte à la bombe par simple . jalousie ! Refusant de voir son épouse quitter le sol sénégalais, et n’ayant plus aucun recours pour l’en empêcher, l’amoureux transi aurait décidé d’user de cet ultime stratagème pour garder sa femme à ses côtés. Grand mal lui en a pris toutefois puisqu’avec le concours de Sonatel, l’un des opérateurs téléphoniques majeurs du Sénégal, il a rapidement été identifié puis alpagué par la police de l’aéroport. Il n’a d’ailleurs pas tardé à passer aux aveux, révèle le site. Actuellement en garde-à-vue, il devrait être présenté au Parquet ce jeudi et risque une lourde amende, agrémenté d’un petit séjour en prison… Trop sévère vous avez dit?! En même temps, si l’amour (la jalousie) donne des ailes, est-ce une raison pour qu’il (elle) coupe celles des autres ?

yabiladi.com

Sun, 30 Sep 2012 11:17:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy