novembre 27, 2022

Stabilité politique et réconciliation nationale : Divergences entre Gbagbo et Ouattara

Photo : DR
’historique ‘’ Face-à-face’’, en prélude au scrutin pré- sidentiel du 28 novembre prochain, entre le candidat de LMP (La majorité présidentielle) et celui du RHDP (Rassemblement des Houphouëtistes pour la démo- cratie et la paix), a été l’occasion pour les deux pré- tendants à la magistrature suprême de se prononcer sur la stabilité politique et la réconciliation nationa- le. Le Président Laurent Gbagbo a affirmé que son adversaire est, depuis onze ans, le véritable instiga- teur de l’instabilité politique et du manque de cohé- sion sociale en Côte d’Ivoire. « (…) A un certain mo- ment, sa conduite a été contre la loi. En décembre 1999, il dit : ‘’ Je frapperai ce pouvoir au moment opportun et il tombera ‘’. En décembre 2001 Le Premier ministre dit ‘’ Nous n’attendrons pas cinq ans pour aller aux élections ‘’. En août 2002, il dit : ‘’Je rendrai le pays ingouver- nable… ‘’ (…) Les phrases de ce genre amène l’instabilité », a accusé le Président-candidat. Une accusation que le candidat du RHDP a qualifié de facile, parce que, sans preuve et sans enquête, selon lui. « Quand le coup d’Etat est arrivé en 1999, Laurent Gbagbo a dit que c’était ‘’ un coup d’Etat salutaire’’. Il a aussi dit que c’était un ‘’ coup de pouce à la démocratie’’. Et quand il est arrivé de Libreville, via Bouaké, il a été escorté depuis le corridor de ‘’ Gesco’’ en champion, par les militaires. Mais, pour mois, cela ne veut pas dire qu’il est l’auteur du coup d’Etat », a soutenu Alassane Ouattara. Tout en précisant qu’on ne pas prendre des phrases et à partir de là porter des ac- cusations. « Je pense qu’il faudrait aller encore plus loin », a-t-il suggéré. Au-delà de tout, les deux prétendants ont reconnu qu’il y a encore des plaies à panser pour consolider la cohésion sociale et la réconciliation nationa- le. Ainsi, pour Laurent Gbagbo, cette mission passe par l’organisation d’un forum de réconciliation nationale. « Je convoquerai un forum, comme en 2000 pour qu’on se parle. Plus on se parle, plus on s’éloigne des antagonismes. Avant de commencer ce travail, j’expliquerai aux uns et aux autres que la justice est la clé de voûte, le ciment qui met tous les citoyens ensemble. Et l’injustice au contraire éloigne les uns des autres », a annoncé le « Woody de Mama ». Tout en soulignant qu’il a fait beaucoup d’efforts dans la crise, à travers les différents accords, pour ra- mener la paix et la cohésion sociale en Côte d’Ivoire. Quant au « Brave Tchè », il prévoit la mise en place d’une commission d’enquête sur le coup d’Etat de 99, sur la rébellion et tous ses corollaires (Assassinat du général Guéi, Boga Doudou, …). « Il faut évacuer tout ce qui est dit sans preuve, sans enquête et il faut que les Ivoiriens connais- sent la vérité de l’histoire récente de notre pays », a fait savoir le candidat du RHDP

Avec l’Intelligent d’Abidjan / Par R. Dibi

Sat, 27 Nov 2010 06:36:00 +0100

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy