décembre 6, 2022

Trois jours après le vote des Ivoiriens : Celui qui a pris le pouvoir

Photo : DR
LES JOURS PASSENT depuis l’élection présidentielle du 31 oc- tobre 2010, sans que malheureu- sement les Ivoiriens ne connaissent encore le nom de leur nouveau président de la République. La Commission électorale indépen- dante (CEI), seule structure habili- tée à donner les résultats de ce scrutin qualifié d’historique par tous, continue d’entretenir le flou dans l’esprit des Ivoiriens qui, très tôt dans la matinée du 31 octobre, ont pris d’assaut les bureaux de vote pour accomplir leur devoir civique. Et comme en pareille cir- constance, le seul maître des lieux s’appelle la rumeur, celle-ci a car- rément envahi les rues d’Abidjan, jusqu’à se répandre sur toute l’étendue du territoire national et aussi hors de la Côte d’Ivoire. La ru- meur court d’autant plus vite et d’autant plus loin qu’elle a trouvé dans la presse, dans les QG des candidats, au marché, comme dans les salons, sa courroie de transmission idéale. De bouche à oreille, chacun annonce la victoi- re de son candidat. Souvent, avec un taux de vote des plus effarants. 75%, 90% ; parfois même 100%, comme si leur candidat était le seul en lice ou que les 13 autres candi- dats sont si ‘’poisseux’’ qu’ils n’ont même pas pu obtenir ne serait-ce qu’une seule voix. A y voir de près, si ces rumeurs sont de plus en plus persistantes, c’est par la fau- te de la Commission électorale in- dépendante. Interpellé par le très grand nombre de rumeurs circulant hier, le général de corps d’armées, le général Philippe Mangou est monté au créneau pour appeler les Ivoiriens au calme et à la reprise in- cessante de leurs activités. « Des SMS fusent de partout. Les rumeurs s’emparent de la ville(…) On par- le tantôt de l’enlèvement du chef d’état major et de Charles Blé Goudé. On parle tantôt de l’arres- tation du général Palenfo. Je vou- drais lancer un appel pour dire qu’il n’en est rien », a-t-il rassuré sur les antennes de la Radiotélévision ivoi- rienne (Rti). En attendant que la CEI proclame hic et noc les résultats, la rumeur continue de s’amplifier. Elle a même pris le pouvoir en Côte d’Ivoire depuis trois jours et gou- verne (ra) les Ivoiriens jusqu’à ce quelaCEImettefinàcejeude mauvais goût. Avec la rumeur, c’est un taux de participation au vote de 100%, un suffrage expri- méde3%etaussiuntauxdepé- nétration de plus de 100%. Parce qu’elle rentre partout. Ainsi donc, déjouant tous les pronostics, la ru- meur, ce 15ème candidat a finale- ment pris le pouvoir

Le Hit Parade des rumeurs d’hier

ADO AU 43ÈME BIMA POUR ÊTRE PORTÉ AU POUVOIR PAR LES MILITAIRES FRANÇAIS
Selon des informations dans le District d’Abidjan, le président du RDR serait au 43ème BIMA depuis avant-hier d’où il attend d’être porté au Palais Présidentielle du Plateau.

GBAGBO AURAIT PASSÉ TOUT SON TEMPS AU PALAIS PRÉ- SIDENTIEL SIGNANT DES DÉCRETS ET POMPANT LES CAISSES DE L’ETAT
Des rumeurs ont rapporté hier que le candidat de LMP n’est pas sor- ti de la présidence au Plateau. Il était en train de signer des décrets à son avantage et profiter de ses derniers jours pour pomper les caisses de l’Etat.

GBAGBO ET SA FAMILLE SE SONT REFUGIÉS AU 43ÈME BIMA
Le Président Gbagbo, les mêmes rumeurs qui ont été diffusées dans tout le pays, se serait refugié au camp militaire français avec tou- te sa famille et ses proches d’où il est en attente d’une destination pour l’étranger.

ZACHARIA APERÇU À ADJOUFOU
Le redoutable chef rebelle banni de Vavoua aurait été aperçu à Ad- joufou dans la commune de Port-Bouet.Il serait à Abidjan selon la rumeur pour prendre la tête d’une nouvelle rebellion.

Wed, 03 Nov 2010 01:35:00 +0100

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy