Un commissariat et une gendarmerie au Centre-est de la Côte d’Ivoire attaqués

Le commissariat et la brigade de gendarmerie de Bondoukou à Centre-est de la Côte d’Ivoire ont été attaqués dimanche matin par des hommes lourdement armés et non identifiés.

Selon une source proche de l’Etat-major des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI), les assaillants ont emporté plusieurs armes. ‘’Aucun bilan n’est disponible pour l’instant’’, a ajouté la même source.
Depuis le mois d’août les FRCI subissent des attaques nocturnes contre leurs positions.

Il y a d’abord eu les 5 et 6 août 2012 où quatre militaires ont été tués dans l’attaque, par des hommes ”lourdement armés”, du commissariat du 17-ème arrondissement de Yopougon et d’un poste de contrôle des Frci.

Il s’en est suivi l’attaque du camp d’Akouédo qui a fait six militaires et un assaillant tués ainsi qu’une dizaine de soldats grièvement blessés.

Les assaillants ont remis ça deux jours plus tard avec l’attaque d’un poste de contrôle de l’armée à l’entrée de la cité d’Agboville. Deux militaires sont blessés à cette occasion.

Huit jours plus tard, l’armée subit une nouvelle attaque à Dabou où le camp militaire, la police, la gendarmerie et la prison de la ville sont pris pour cibles.

Les 20 et 21 septembre, soit seulement un mois d’intervalle, deux commissariats de police et un poste de gendarmerie sont attaqués à Port-Bouët, faisant trois morts.

Plus tard dans la nuit, cinq assaillants sont tués dans des combats autour du poste de Noé, à la frontière avec le Ghana.

APA

Sun, 21 Oct 2012 20:07:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy