Y A-T-IL EU DES ESCLAVES EN ÉGYPTE ?

Devant les grands monuments, comme les pyramides, on ne peut qu’imaginer des masses d’individus ployant sous des fardeaux trop lourds et aux ordres de contremaîtres sadiques. Et si travailler pour Pharaon constituait en fait une forme de récompense ?

C’est l’un des sujets qui suscite le plus de passion. Mais aussi d’extrémisme – le mot n’est pas trop fort – entre ceux qui nient férocement le fait et ceux qui affirment le contraire avec véhémence, comme si la vie des uns et des autres dépendait de leur réponse. Comme si, également, on pouvait résoudre simplement une problématique mettant en jeu des notions aussi complexes que celles qui touchent à la liberté humaine.

L’Égypte n’a pas connu l’esclavage au sens gréco-romain, désignant un individu privé de sa liberté, vivant sous l’autorité absolue d’un maître, soit du fait de sa naissance – étant lui-même fils d’esclave -, soit après avoir été capturé (au cours d’une guerre), vendu ou condamné. Considéré comme un bien matériel, il devient – à perpétuité – la propriété exploitable et négociable d’une autre personne. Le long de la vallée du Nil, cette forme d’asservissement n’a pas cours avant l’époque ptolémaïque (IVe siècle avant notre ère), date à laquelle les Grecs se rend …

Lire la suite sur historia.fr

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy