novembre 29, 2022

Burkina Faso : La suppression du ministère des affaires religieuses et coutumières est une très bonne chose.

La suppression du ministère des aliénés, le ministère des affaires religieuses et coutumières (entendez par là les coutumiers réligieux et corrompus) est une très bonne chose.

C’est ce ministère qui avait financé le hadj à hauteur de 800 000 000 de F CFA; pendant que le terrorisme, au nom d’allah, a créé une situation humanitaire et dont les personnes déplacées internes avaient plus besoin de soutien.

En son temps, nous avons parlé en vain, ils se sont entêtés et ont pris les fonds du peuple aller gaspiller avec les arabes et revenir les mains vides s’asseoir. Puis le terrorisme a continué de sévir, s’amplifiant même, alors qu’ils étaient partis prier pour la fin de ce fléau.

Aussi, cet ex-ministre religieux n’avait d’yeux que pour les affaires religieuses. Inauguration de mosquées, présence aux cultes religieux chrétiens etc. Et il négligeait la spiritualité africaine ancestrale. En effet, il avait refusé d’honorer notre invitation à participer au Djibon à Ouagadougou, sur les berges du barrage de Tanghin.

Les Divinités et nos Ancêtres ont entendu nos plaintes, et aujourd’hui, ce ministère des aliénés est supprimé. Grâce leur soit rendue.

Il faut qu’on se dise la vérité. Les religieux ne sont pas là pour l’Afrique, mais pour eux-mêmes et leurs maîtres. Ils sont à écarter dans les questions qui intéressent le développement de notre continent.

Vive la spiritualité africaine ancestrale

Gloire aux Divinités

Gloire aux Ankhcêtres

Vie Force Santé aux Kamites

Amon

HOTEP.

Bèkuonè Somé Naamwinbèguré

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy