décembre 7, 2022

Deuxième tour de la présidentielle : Gbagbo va-t-il rester dans sa même logique ?

Photo : DR
LE SECOND TOUR des élections présidentielles en Côte d’Ivoire op- posera le candidat de LMP (La Ma- jorité Présidentielle) à celui du RDR (Rassemblement des républicains). Une opposition qui s’annonce très rude entre «deux grands » de la politique ivoirienne. Toutefois, loin de pavoiser, le Chef de l’Etat sortant part avec une avance sur le mentor du RDR. Laurent Gbag- bo est en tête du premier tour du scrutin du 31 octobre 2010, avec environ 40 % des suffrages expri- més. Le candidat de LMP doit lo- giquement pour le deuxième tour de ces élections, aller rechercher au plus 11% des suffrages. Ce qui peut facilement être réalisé par « le Woody de Mama » qui mettra certainement en scène, pendant la campagne de ce second tour, la crise sociopolitique qu’a connu la Côte d’Ivoire depuis le 19 sep- tembre 2002 à aujourd’hui. Une crise qui pour lui est le fait d’Alas- sane Ouattara. Ils sont nombreux, les refondateurs, qui affirment sans détours que Le candidat du RDR est « le véritable père de la rébellion ». Laurent Gbagbo va-t- il encore s’appuyer sur cet argu- ment pour au moins espérer avoir la moitié de l’électorat du Prési- dent Bédié qui est arrivé en troi- sième position du premier tour de ce scrutin avec plus de 25% des suffrages exprimés. Laurent Gbag- bo parlera de l’alliance entre Bédié et Ouattara à travers le RHDP (Rassemblement des Hou- phouétistes pour la démocratie et la paix). En vérité les refondateurs disent ne pas croire à un véritable
Laurent Gbagbo.
transfert des voix des militants du Pdci (Parti démocratique de Côte d’Ivoire) en faveur du candidat du RDR. L’électorat du Pdci constitué en majorité des populations du V Baoulé soutiendrait difficilement
Ouattara dans un duel avec Gbagbo. Même un appel de leur Président en faveur du candidat du RDR est loin d’être suivi par la majorité des militants de la mai- son verte.

R.Dibi

Encadré

Il faut 700 cent mille voix à Gbagbo ou un million de voix à Ouattara, pour gagner au second tour

LE CANDIDAT Laurent Gbagbo a obtenu 274885 voix de plus que le candidat Alassane Ouattara. Mais pour gagner cette élection au pre- mier tour, il lui aurait fallu avoir en- viron 700 mille voix de plus. En clair si le même taux de participation est maintenu au second tour, Gbagbo devrait rallier environ 700 mille électeurs à sa cause, tandis que le candidat Alassane Ouattara devrait lui obtenir près d’un million de voix. Ces voix là existent avec Bédié et Mabri, le grand quatrième, qui n’a pas fait piètre figure même si son ancrage reste régional et qu’il doit davantage cultiver son envergure na- tionale. Finalement Bédié ne fait trop piètre figure et mais est quand même distancé par Ouattara de 315391 et de près de 600 000 par Laurent Gbagbo. Tout doit recom-
mencer à zéro, sans oublier qu’il ya une réserve de voix de près de 900 mille électeurs qui n’ont pas voté, et surtout une réserve de 221655 bul- letins nuls à savoir récupérer. Le plus difficile pour les deux candidats est de maintenir élevé le taux de parti- cipation d’une part, et d’autre part d’inciter à éviter les bulletins nuls, pour que le prochain président de la République, puissent avoir au
moins deux millions cinq cent mil- le voix, ce qui lui conférera une lé- gitimité indiscutable aux yeux de tous, qu’il soit Alassane Ouattara ou Laurent Gbagbo. Ce président là, pourra enfin gouverner tranquille- ment même si le peuple peut déci- der de changer les données, au ni- veau des législatives et du parlement qui aura son mot à dire, quand toutes les élections se feront.

Charles Kouassi

Thu, 04 Nov 2010 09:40:00 +0100

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy