janvier 28, 2023

En dépit du satisfecit du FMI Les Ivoiriens se plaignent du manque d’argent

Michel Lazard, chef de mission de la délégation du Fmi qui a séjourné en Cote d’Ivoire pendant deux semaines a annoncé une embellie de l’économie ivoirienne, au-delà des projections envisagées. ‘Une très forte croissance’ est annoncée pour 2012. Seulement, cette bonne nouvelle ne réjouit que les décideurs et autres ‘grands types’ qui ne vivent actuellement pas le souci de la rentrée des classes. Dans les librairies, les parents d’élèves n’achètent pas directement les ouvrages. Ils demandent d’abord les prix pour mieux faire les programmations financières. L’embellie de l’économie ivoirienne n’est selon plusieurs opérateurs économiques du secteur privé pas encore visible à leur niveau. Désiré fournit des appareils informatiques aux structures étatiques. Ses factures sont en souffrance. ‘Du temps de Gbagbo, eux, quoique ses gars volaient, nous le petit peuple, on mangeait un peu, mais maintenant que nous avons lutté pour changer les choses, on souffre’ confie-t-il. ‘Depuis deux semaines, je n’ai même pas perçu de l’argent sur mes factures’ soutient-il devant son local, dans un centre commercial de Bouaké. Partout dans le pays, c’est la même complainte et les tentatives d’assurance sur le bien-fondé des mesures d’assainissement prises par le Président de la République et le Ministère de l’Économie et des Finances pour assainir la dette intérieure, ne rassurent guère les compatriotes du Dr Alassane Ouattara. Pour eux, la solution annoncée s’est muée en problème, parlant maintenant de sachet en lieu et place des paniers de la ménagère prévus. Il faudrait que l’État libère la dette intérieure afin que la redistribution de la croissance tellement annoncée ne soit plus un leurre pour les Ivoiriens.

Lebanco.net

Tue, 02 Oct 2012 22:02:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy