décembre 8, 2022

Les Ivoiriens des USA à Obama : «Vous vous êtes lourdement trompé en soutenant Ouattara »

Ils étaient environ 300 ivoiriens à se rassembler, ce samedi 11 Août 2012, devant la Maison Blanche à Washington Dc pour interpeler le Président Barack Obama sur son silence face aux nombreuses tueries qui ont lieu en Côte d’Ivoire, ces dernières semaines. C’est en effet à l’appel des mouvements patriotiques coalisés au sein du comité d’actions pour la Côte d’Ivoire en collaboration avec le FPI que de nombreux Ivoiriens, arrivés de New York, Philadelphie et Washington, ont pendant plus de 6 heures d’horloge battu le pavé devant la résidence officielle du Président des Etats-Unis d’Amérique. «Obama, vous avez fait le mauvais choix en Côte d’Ivoire», «Obama, sortez de votre silence», «Obama, vous avez installé un pouvoir tortionnaire en Côte d’Ivoire», «Obama libérez le président élu des Ivoiriens», «Obama, arrêtez les tueries en Côte d’Ivoire» ou encore «Obama, votre choix n’est pas le choix des Ivoiriens». Tels étaient les messages qu’on pouvait lire sur les nombreuses pancartes que brandissaient ces marcheurs encadrés par la police fédérale comme cela se fait ici dans ce pays de liberté, de démocratie et des droits de l’homme par excellence où chacun est libre de dénoncer les tares d’un gouvernement sans risquer de se retrouver au «cimetière».
Dr Eric Edi, secrétaire général du comité, un des principaux organisateurs de la manifestation, ne passera pas par mille chemins pour envoyer dans sa déclaration finale un message clair et précis au locataire de la Maison Blanche : «Nous sommes venus dire à Obama qu’il s’est lourdement trompé sur le cas de notre pays. Sa lecture erronée de la crise ivoirienne et son soutien à Alassane Ouattara a apporté le chaos en Côte d’Ivoire. Nous sommes venus lui dire que nous soutenons encore et toujours Laurent Gbagbo dont nous exigeons la libération pure et simple; que son poulain Ouattara ne peut pas diriger la Cote d’Ivoire car il a été désigné et installé par la force des armes. Et cette peur de diriger un peuple contre son gré le rend frileux; ce qui a pour conséquence pour lui de voir des déstabilisateurs partout, d’emprisonner ou de tirer sur tout ce qui bouge. Nous sommes venus prévenir le Président Obama que Ouattara prépare un Rwanda-bis en Côte d’Ivoire et qu’il est bien parti pour atteindre cet objectif car voulant à tout prix s’imposer à un peuple qui éprouve d’énormes difficultés à l’accepter». Un message qui a été donné en français puis en anglais pour les nombreux visiteurs et touristes qui ont pris d’assaut cette place en cette journée de samedi. Avant de clore cette manifestation de protestation qui a été rehaussée par la présence du Docteur Pascal Kokora, un des compagnons de première heure du Président Gbagbo, des Docteurs Gnaka Lagoké et Marc Papé tous deux défenseurs de la souveraineté ivoirienne dans les télévisions américaines, des responsables du CNI et du CRI et de journalistes de “Final Call”, Dr Eric EDI a remis à la Presse, un communiqué dans lequel il les informe des détails d’un génocide en cours dans son pays. Une campagne de communication sur les réalités du drame ivoirien lancée ce jour et que les organisateurs ont prévu de poursuivre intensément les semaines à venir à travers tous les Etats Unis.

Correspondance particulière depuis Washington Dc, Mathieu Bouabré, mattbouabre@yahoo.com
In Notre Voie

source:NOTRE VOIE

Tue, 14 Aug 2012 14:18:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy