décembre 7, 2022

Présidentielle 2010 / Alassane Ouattara au lancement de sa campagne :‘’La Côte d’Ivoire a besoin de changement’’

Photo : DR
Alassane Ouattara s’est adressé à la nation ivoirienne. Dans son discours à l’endroit de ses compatriotes, le candidat du Rdr a salué le travail abattu par le premier président Félix Houphouët-Boigny et ses compagnons pour l’accession de la Côte d’Ivoire à l’indépendance. En tout état de cause, les débats relatifs à la résistance n’ont pas, selon lui, leur raison d’être. « Aujourd’hui, notre pays a besoin d’ambition, de vision donc de changement. Oui, la Côte d’Ivoire a besoin de changement. Mes chers compatriotes ne nous trompons pas de combat. Le combat de l’indépendance de notre pays est un acquis grâce à nos parents. Le débat n’est plus à ce niveau », a fait remarquer Alassane Ouattara au cours de cette rencontre transformée en une journée de fête par ses nombreux militants et sympathisants qui ont pris d’assaut le Golf Hôtel. Pour Alassane Ouattara, le débat qui mérite d’être mené actuellement est celui du développement et de la résolution des problèmes auxquels les Ivoiriens sont confrontés. C’est pourquoi, il a invité ses compatriotes à jeter un regard sur la situation sociopolitique de ces dix dernières années. « Quel visage présente notre société aujourd’hui ? En dix ans, le tissu social de notre pays s’est fragilisé. En dix ans, la fraternité, la solidarité et l’hospitalité ont fait place à l’intolérance et à l’indifférence », a-t-il martelé. S’ajoute à tout cela, dira t-il, l’enrichissement illicite qui a amené « des gens à accepter les déchets toxiques ». Et comme Martin Luther King, le candidat du Rdr a rêvé d’une Côte d’Ivoire où « les fils et filles du pays se donnent la main et regardent dans une même direction. Cette Côte d’Ivoire là, nous pouvons la réaliser ensemble. Pour cela, nous avons besoin d’un Etat fort, impartial et juste ». Il n’a pas manqué de rendre hommage à des sommités de la vie sportive et culturelle ivoirienne dont Didier Drogba, Kolo Touré, Alpha Blondy et Giles Touré. Poursuivant, Alassane Ouattara a promis mettre en place dès son accession à la magistrature suprême un gouvernement d’ouverture regroupant des partis politiques et des membres de la société civile. Gouvernement qui aura pour mission de « planifier, agir et rendre compte au peuple».

Encadré

Alassane Ouattara révèle : ‘’Bédié et moi avons fait un sondage où on a battu Gbagbo’’
Au terme de la cérémonie de lancement de sa campagne, Alassane Ouattara a animé une conférence de presse. Il a, à cette occasion, révélé avoir fait des sondages qui ont été favorables à lui et au candidat du Pdci.
« Il y a eu des sondages. Laurent Gbagbo dit qu’il est nationaliste. Pourtant, Il a pris des conseillers français en communication, Sofres une agence française de sondage. Nous avons pris une agence ivoirienne, Vodoo avec des jeunes ivoiriens brillants et compétents. Nous avons fait des sondages, pas sur 1400 personnes comme la Sofres, mais sur 6000 personnes. Et ces sondages que nous avons faits régulièrement tous les six mois, montrent que Laurent Gbagbo ne peut en aucun cas gagner ces élections et qu’il ne sera même pas au deuxième tour. Nous n’avons pas voulu révéler ce sondage pour nous permettre d’aller aux élections parce que si le bonhomme savait qu’il n’allait pas être au deuxième tour, il ne serait pas allé aux élections ». Cette révélation a été faite par le président du Rdr face à la presse au Golf hôtel. Alassane Ouattara a révélé que Bédié a fait de son côté un sondage qui a donné le même résultat. Car « Il m’a dit que le premier tour sera entre lui et moi. C’est cela la réalité. Il peut mettre des milliards de l’Etat dans sa campagne. Vous voyez tous ses panneaux. Ce n’est pas le Fpi qui les a financés. Ce sont les fonds du Trésor. C’est financé donc par les deniers publics. Il a eu dix ans. Il aurait pu construire beaucoup d’hôpitaux, d’écoles et de centres de santé. Il ne gagnera pas ces élections ». Parlant de son meeting avorté au campus de Cocody le jeudi 14 octobre, le premier responsable du Rdr a indiqué que cela est lié à « un problème entre différentes factions de la Fesci ».

Avec l’Intelligent d’Abidjan / Par TAB

Sat, 16 Oct 2010 08:14:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy