décembre 4, 2022

Présidentielle / Tractations entre les candidats : Rumeurs de deal entre Gbagbo et Ouattara

Photo : DR
Rumeurs ou songes ? On ne saurait le dire. Mais le Président-candidat qui est donné favori par des sondages et qui croit fermement en sa victoire pour sa réélection, entamerait déjà des tractations au sommet entre lui et le candidat qui viendrait en seconde position, selon des sources dignes de foi. Le Président sortant parierait sur tout que c’est le candidat du RDR qui l’accompagnerait au second tour. Et qui naturellement, selon ses calculs, serait battu. D’où le deal de proposer une porte honorable de sortie à Ouattara pour non seulement le calmer à accepter les résultats des urnes mais aussi et surtout l’aider à sortir le pays de l’impasse. De peur qu’il ne rende le pays ingouvernable, le poste de Premier ministre aurait été proposé au leader des républicains, qui n’aurait trouvé aucune objection, précise la même source. Mais la rumeur ne dit pas ce que proposerait Ouattara à Gbagbo en cas de défaite de celui-ci. Cela ne serait pas du tout envisagé par les refondateurs qui sont convaincus d’une seule chose : la réélection de leur candidat. On avancerait même que le discours de la victoire de Laurent Gbagbo serait prêt. Que les tractations entre lui et ADO seraient très avancées. Et que ce dernier aurait accepté d’être son premier ministre, soutiennent les rumeurs proches du palais. Si cette rumeur est démentie avec vigueur par les partisans d’Alassane Dramane Ouattara, dans le camp du candidat de LMP, on reste mystérieux en évoquant un deal Gbagbo-Ouattara, contrairement aux apparences. Au niveau du PDCI (Parti démocratique de Côte d’Ivoire), on dénonce une intox et une manipulation à travers l’annonce d’un tel arrangement. Pis, les partisans de Bédié reprochent également à la LMP de faire croire aux Akan que Bedié et le PDCI seront de bons derniers. « Car au second tour, c’est Alassane Ouattara qui passera et si les Akan ne se réveillent pas pour faire gagner Gbagbo, la Côte d’Ivoire risque de tomber aux mains d’un étranger », argumente un partisan du camp présidentiel. De l’avis d’un expert de LMP, interrogé sur la question, ce rapprochement Gbagbo-Ouattara n’est en réalité qu’une stratégie de campagne électorale. Pour le RDR, tous ces bruits prouvent bien que la LMP n’est pas sereine et que ce deal relève de la pure imagination de ceux qui veulent casser le RHDP et opposer Bédié à Ouattara. Estimant que si leur candidat avait été approché par Gbagbo, il ne se laisserait pas compromettre pour un poste de Premier ministre. Au cas où ADO viendrait en 3è position, LMP rêverait d’un scénario dans lequel le RDR lâcherait Bédié et PDCI au second tour en faveur de Gbagbo, soutiennent les mêmes sources au RDR. En tout état de cause, faut-il donner du crédit à ces supputations ? Surtout quand on se réfère aux déclarations de Laurent Gbagbo, dans les colonnes de « Jeune Afrique », qu’il ne comptait pas sur une trahison entre les leaders du RHDP, pour gagner la présidentielle. Gbagbo aurait-il changé d’avis ? Cela dit, personne ne prendrait au sérieux ce type de calcul. Car il ne prend pas en compte l’agenda et les calculs personnels de Guillaume Soro, l’actuel locataire de la primature. En effet, le premier ministre n’est pas prêt à faire ses valises. Après la présidentielle dont le 2ème tour est prévu, selon toujours Jeune Afrique, le 28 novembre, Guillaume Soro compte bien organiser les élections législatives, municipales et départementales qui pourraient s’étaler jusqu’en Avril 2011. Soit encore 7 mois à passer à la primature pour le patron des Forces Nouvelles… tout un programme.

Avec la partenariat de l’Intelligent d’Abidjan / Par Charles Kouassi

Tue, 28 Sep 2010 10:31:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy