décembre 9, 2021

«Réparation» demandée à l’Eglise pour son rôle dans l’esclavage

«L’histoire des catholiques noirs révèle que l’Eglise n’a jamais été une spectatrice innocente face au développement de la domination blanche», note Shannen Dee Williams dans un éditorial publié le 15 juin 2020 par le journal américain National Catholic Reporter. L’historienne évoque une «complicité directe» de l’Eglise catholique dans les péchés que constituent le racisme anti-Noirs, l’esclavage et la ségrégation à l’ère moderne. Alors que la Doctrine sociale de l’Eglise affirme le «droit à la vie et à la dignité» de toute personne humaine, l’Eglise a «outrageusement violé ces enseignements à travers sa participation au commerce d’esclaves transatlantique et ses pratiques impérialistes d’esclavagisme».

Des dizaines de millions de morts

L’Eglise catholique est devenue, au 15e siècle, la première institution mondiale à déclarer que «les vies noires ne comptent pas» (en opposition au mouvement anti-raciste Black Lives Matter [les vies noires comptent] ndlr.), estime la professeure à l’Université catholique de Villanova (Pennsylvanie). Elle met en cause une série de bulles papales, dont Dum Diversas, de Nicolas V, en 1452. Le texte accorde en effet aux rois d’Espagne et du Portugal «la permission complète et libre d’envahir, de rechercher, de capturer et de soumettre les Sarrasins et les païens et tous les autres incroyants (…) et de réduire leurs personnes en servitude perpétuelle». Avec la bulle du pape Alexandre VI Inter Caetera (1493), l’Eglise a «non seulement autorisé l’asservissement des Africains et la capture de terres non-chrétiennes, mais aussi apporté sa caution morale au développement du commerce d’esclave transatlantique», souligne Shannen Dee Williams.

Au moins 12,5 millions d’hommes, de femmes et d’enfants ont ainsi été transférés de force d’Afrique vers l’Europe et les Amériques afin d’enrichir les citoyens blancs de ces continents, dont beaucoup étaient catholiques. Ce commerce a causé la mort de dizaines de millions d’Africains et de natifs des Amériques, sur une période de près de quatre siècles.

L’Eglise, entreprise esclavagiste

Sur le territoire qui devint plus tard les Etats-Unis d’Amérique, l’Eglise catholique a introduit l’esclavage des Africains au 16e siècle déjà. En fait, pendant certaines périodes de l’histoire américaine, l’Eglise a été la plus grande institution utilisant des esclaves en Floride, en Louisiane, dans le Maryland, dans le Kentucky et le Missouri, note l’historienne afro-américaine.
Lire la suite

Tue, 14 Jul 2020 20:16:00 +0200

Author: admin

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu de qualité dans votre boîte de réception.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

No votes yet.
Please wait...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy