décembre 7, 2022

Fabius au Quai d’Orsay – Un ami de Ouattara s’installe

Jean Marc Ayrault, a présenté son gouvernement. Aux affaires étrangères, il a nommé l’ancien Premier ministre, Laurent Fabius, un ami du président ivoirien. Récemment, le nouveau locataire du Quai d’Orsay était à Abidjan où il a échangé avec Alassane Ouattara. Sa nomination qui aurait pu paraître comme un fait banal ne l’est pas dans la mesure où en Côte d’Ivoire, une certaine classe politique a fait de l’arrivée des socialistes français au pouvoir, la clé pour déstabiliser le régime du président ivoirien. Dans ses premières déclarations, le nouveau ministre des Affaires étrangères a été clair : « Les pouvoirs passent, mais les intérêts de la France demeurent ». Ce qui justement devrait ramener sur terre ceux qui croient au changement de la politique africaine de la France. Le président Ouattara et Fabius ont eu à travailler ensemble quand Ouattara était Premier ministre de 90 à 93. Après la réélection du président Mitterrand et la victoire de la Gauche aux élections législatives, en 1988, il est élu président de l’Assemblée nationale par ses pairs. Il occupe cette fonction jusqu’en 1992, année au cours de laquelle il devient le premier secrétaire du PS, à l’occasion du congrès de Bordeaux. Il quitte sa fonction un an plus tard, après la défaite de la gauche lors des élections législatives. De 1995 à 1997, il occupe la présidence du groupe socialiste à l’Assemblée nationale. En 1997, la victoire de la « Gauche plurielle » aux élections législatives lui permet d’accéder à nouveau à la présidence de l’Assemblée. Trois ans plus tard, en 2000, il est nommé ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie dans le gouvernement du Premier ministre Lionel Jospin. Il retrouve ses fonctions de député de la 4e circonscription de la Seine-Maritime en 2002, après les élections législatives. En 2006, Laurent Fabius se porte candidat aux primaires des Socialistes en vue de l’élection présidentielle de 2007, mais est défait par Ségolène Royal.

Par Traoré M Ahmed in L’Expression

Fabius se dit profondément européen mais veut une « Europe différente »

Le nouveau ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius, connu pour s’être opposé au projet de Constitution européenne en 2005, s’est dit jeudi « profondément Européen », mais en faveur d’une « Europe différente ».
« La priorité, c’est à la fois faire avancer les questions les plus urgentes et arriver à démêler la crise européenne », a-t-il déclaré à la chaîne BFMTV quelques minutes avant de prendre ses fonctions au Quai d’Orsay, en remplacement d’Alain Juppé.
« Je suis profondément Européen mais on a besoin d’une Europe différente, d’une Europe qui soit beaucoup plus tournée vers l’emploi, c’est extrêmement difficile mais avec l’un de mes ministres délégués, Bernard Cazeneuve, nous allons travailler très fortement en ce sens », a précisé Laurent Fabius, qui comme son prédécesseur est un ancien Premier ministre.
Comme Laurent Fabius, Bernard Cazeneuve, le nouveau ministre chargé des Affaires européennes, avait été un partisan du « non » à la Constitution européenne, texte rejeté par référendum par les Français.
Laurent Fabius a précisé que le ministère des Affaires étrangères était le seul portefeuille qu’il était prêt à accepter.
« Je travaille avec François Hollande depuis longtemps sur les questions internationales. Lorsqu’il a été élu, il a eu la gentillesse immédiatement de me dire quel serait mon poste et Jean-Marc Ayrault (le Premier ministre) l’a confirmé ensuite », a-t-il dit. « C’est le seul poste que j’aurais accepté », a-t-il ajouté.

lamontagne.fr

Sat, 19 May 2012 13:01:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy