novembre 30, 2022

Le président malien blessé par des manifestants

Plusieurs centaines de manifestants ont envahi le palais du président malien qui a été blessé. Reuters
La situation a dégénéré à Bamako, au Mali, lorsque des partisans de la junte malienne sont allés occuper le palais présidentiel. Plusieurs centaines de manifestants ont réclamé la démission du président intérimaire Dioncouda Traoré. Ils ont déchiré des portraits du chef de l’État et l’ont ensuite agressé. Il a été tabassé et blessé et a du être emmené à l’hôpital. Il en est ressorti quelques heures après "sans traumatisme grave", selon les médecins.

Selon plusieurs témoins, les forces de l’ordre, complètement dépassées par l’ampleur de la manifestation ont tiré sur la foule. Trois personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées.

Ces troubles interviennent après l’accord de sortie de crise trouvé ce week-end. Il permet à Dioncouda Traoré de rester encore un an au pouvoir. À charge pour lui d’organiser la transition démocratique devant aboutir à des élections.

Cet accord, signé par l’ex chef de la junte, le capitaine Amadou Haya Sanogo, donne à ce dernier le rang d’ancien chef d’État avec de nombreux avantages. Les manifestants, qui répondaient à l’appel de la Coordination des organisations patriotiques du Mali (Copam) favorable au coup d’État du 22 mars.

franceinfo.fr

Tue, 22 May 2012 00:35:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy