décembre 9, 2022

Choix des candidats aux régionales et municipales : Le Rdr dans le « rattrapage », le Pdci pour de « vieux chevaux »

Le Pdci-Rda est dans la course pour les municipales et les régionales. Mais connu comme le plus vieux parti politique ivoirien, il ne peut donner que ce qu’il a. D’où son option pour des has been. Comme l’atteste son choix pour Alphonse Djédjé Mady qui défend les couleurs du parti, aux régionales, dans le Haut Sassandra. Alphonse Djédjé Mady a été élu député Pdci d’Issia en 1980. A cette période du parti unique, Saïoua, sa ville natale, n’était pas une circonscription électorale. Cette localité était encore rattachée à Issia, chef lieu de Sous-préfecture à l’époque. M. Djédjé Mady deviendra plus tard député-maire de Saïoua. Il l’a été avant d’être défait par le Fpi à l’avènement du multipartisme en 1990. 22 ans plus tard, le même Alphonse Djédjé Mady se fait réélire député Pdci de Saïoua. Pour les régionales de 2013, c’est encore lui qui est en lice pour le compte du Pdci. A l’instar de Djédjé Mady, Joachim Djédjé Bagnon est un « vieux cheval ». Il est éternellement candidat du Pdci depuis 1990 sans jamais gagner une élection. Battu aux législatives de 2012 à Yopougon, il a été déplacé à Gagnoa par le Pdci en vue des élections régionales. Dans la région nouvellement baptisée Iffou, le Pdci a positionné Moïse Koumoué Koffi, un autre has been. Ahoua N’Doli Théophile, candidat du Pdci dans la région du Moronou N’Guessan Koffi Bernard dans le N’Zi, Doukouré Moustapha pour les municipales à Yopougon et l’inénarrable Hortense Aka Anghui à Port-Bouët constituent autant de vieux chevaux lancés dans la course par le Pdci. Là où les jeunes cadres du vieux parti pensaient que leur heure avait maintenant sonné.

Le Rdr, toujours dans le rattrapage

Le Rdr d’Alassane Dramane Ouattara ne s’est pas cassé la tête pour désigner ses candidats aux municipales. Le critère étant l’appartenance ethnique et géographique (nord du pays). Ainsi au nom du « rattrapage », ce parti a fait fi du cumul des postes. A Abobo, les ambitions de Jeanne Peuhmond ont été vite étouffées. Originaire du centre de la Côte d’Ivoire, elle n’a pas pesé lourd dans la balance devant le maire sortant et actuel ministre Adama Toungara. A Yopougon, le parti au pouvoir a porté son choix sur Gilbert Kafana Koné. Natif de Kagbolodoudou dans le département de Sinématiali, son choix n’est pas fortuit car il est originaire du nord. Pour la commune d’Adjamé, le nordiste Youssouf Sylla est reconduit. A Attécoubé, Sangaré Ibrahima est le candidat du Rdr. A Koumassi, le ministre et député Cissé Bacongo est le choix du Rdr. Il est, lui aussi, natif du nord. La règle n’a pas varié à Treichville où Cissé Ibrahim convoite la mairie. Pour la commune d’Anyama, le Rdr a opté pour Amidou Sylla.A l’intérieur du pays, le « rattrapage ethnique » a guidé le Rdr dans ses choix. Exemples : à Issia, dans le centre-ouest au pays Bété, le Rdr présente Ally Sylla ; Sassandra: Koné Djakaridja ; Soubré: Traoré Lassina ; Buyo: Koné Daouda.

Benjamin Koré in Notre Voie

Sat, 12 Jan 2013 14:34:00 +0100

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy